L’âme d’Argon – Hack Inflorenza pour Chroniques oubliées à Rhadjaban (6)

Interlude dans la campagne, cette partie utilisant le système d’Inflorenza, un jeu de Thomas Munier (dans sa version sans MJ) était faite pour que les joueurs se servent du décor, introduisent des PNJ et des lieux qui me donnent des choses à réinjecter dans la campagne.
J’ai préparé pour chaque joueur une fiche récapitulative du background et un théâtre adapté. La fiche révélait quelques articulations des factions, mais taisait deux ou trois gros secrets. Le théâtre est récupérable sur la page des téléchargements

La seule consigne donnée était de penser à l’intérêt que pourraient avoir les personnages pour la suite de l’aventure : potentiels alliés (ou ennemis, si besoin était), vecteurs d’intrigues, ressources ou personnages du décor à faire apparaitre en coup de vent. Dans ma tête, on part pour jouer du street level très très bas niveau. Tout ne s’est pas passé comme prévu et j’ai pu une fois de plus constater que le contrat social, c’est mieux de l’énoncer plutôt que de le considérer comme une évidence.

Les Personnages :
Salomé : la veuve du chevalier d’airain Argon (voir 2e session) : Eugénie
Un chaman Skylkiss très vieux et au nom imprononçable : J.
Frère Grégoire : un des frères du peuple : une confrérie (ou un ordre) veillant sur les pauvres gens et essayant de limiter leurs peines : R.
Rémigius : Le second de l’ancienne troupe des PJ, qui les a donc trahis et est désormais à leur poursuite : Julien.

Résumé:

Tour 1 :
Salomé rêve qu’Argon lui revient. Il marche dans le désert, déguisé en Skilkiss. Elle se réveille en sursaut, quelqu’un frappe à sa porte. C’est Rikel, l’un des hommes de son époux [voir session 3] qui vient lui annoncer la mort héroïque de ce dernier (selon une histoire qui lui laisse la part belle et qui tait qu’en fait, c’est Moros qui l’a massacré.).
Phrase de création : Argon veut me dire un secret depuis la tombe (Skylkiss)
Quelques jours plus tard, elle est en charge des funérailles organisées avec le culte d’airain : 12 jours de deuil et les prières du Chapitre. Elle est triste mais se sent enfermée dans ses obligations sans parvenir à comprendre ce que son mari a voulu lui dire en rêve. Les rites se déroulent malgré l’absence de corps. Voyant un Skilkiss dans l’assistance, de loin, elle se dirige vers lui, veut lui demander s’il a vu son mari, s’il sait quelque-chose. Mais elle n’en a pas le temps. A peine parvient-elle à glisser une bague aux armes de sa maison dans les mains de l’homme dragon.
Phrase de fin d’instance : L’ordre des chevaliers m’enferme dans mes obligations (Culte d’airain)

Le vieux Chamane Skylkiss attend son heure depuis des années. Il n’a jamais quitté le désert, il déteste la ville et ceux qui s’y terrent. Rhadjaban est une aberration à éliminer, c’est sa mission sacrée. Le projet avance lentement, et déjà ses plans portent leurs fruits : la corruption gangrène largement les bas-fonds et ses agents ont disposé aux quatre coins de la ville des pièges magiques destinés à faire entrer le sable en ville et lutter contre l’influence de la météorite.
Phrase de création : Je veux voir la ville engloutie par le désert (Arnaque et tromperie)
[Adieu Street level… je commence à frémir pour ma campagne à venir, je me demande si je ne vais pas recadrer le joueur… et puis je me dis que finalement c’est le jeu et que ça n’aurait vraiment pas grand sens de vouloir donner des pouvoir et les retirer au moment où les joueurs en usent. Donc je me tais et on continue, je serai bien obligé de me débrouiller]
Il lui manque toutefois une forme de puissance qui lui permettrait de faire réellement pénétrer le désert en ville, mais heureusement, il croit l’avoir trouvé. Il a chargé un de ses séides, Saariss d’enquêter sur Argon, un chevalier d’airain dont il a récupéré une partie de l’âme errant dans les songes. Il veut se servir de cet éclat du serviteur du dieu pour finaliser son rituel. Et justement, l’espion lui revient aujourd’hui avec la bague que lui a confié la veuve du chevalier. Le vieux chamane tient son plan : il va se servir de la femme et du fantôme pour arriver à ses fins. [à ce moment, le plan du Skilkiss est encore très vague]
Phrase de fin d’instance : La Bague d’Argon sera ma boussole dans le labyrinthe de la ville (Urbanisme)

[J’échange mon tour avec celui du 4e joueur : mon personnage est un peu spécial, je veux l’amener à la fin]
Frère Grégoire se récrimine à propos de l’ordre établi à Rhadjaban : l’indifférence du culte par rapport aux petites gens, aux pauvres et aux serviteurs. Il appartient aux frères du peuple, un « réseau informel » aidant les défavorisés. Il a tourné autour de la cérémonie funéraire, en proie à des craintes concernant l’avenir de la veuve. Il sait que les possessions d’un chevalier d’airain retournent au temple une fois celui-ci mort, et que d’ici six mois, la femme n’aura plus rien pour vivre. [tout ce passage est amené par le joueur et altère donc le background en conséquence : les frères des pauvres, la manière dont les femmes sont traitées etc.].
Phrase de création : Je veux m’assurer que la femme d’Argon ne manque de rien [sous-entendu, en tant que Frère des Pauvres] (Corporations)
Il a vu la femme glisser une bague à un Skylkiss et se demande ce que ça peut augurer. Il craint que la veuve en soit réduite à des extrémités peu honorables, et même s’il n’a rien contre les Skylkiss, il sait qu’ils pratiquent toutes sortes de commerces douteux. Il décide de garder un œil sur tout ça.
Phrase de fin d’instance : Quel genre de commerce peut lier la femme d’un chevalier et un Skylkiss ? (Commerce)

Rémigius déteste le désert, la chaleur et surtout, il déteste les serpents. Voici des mois qu’il poursuit Moros, Meoquanee, Silas et Nizzard. Après avoir trahi le groupe, il n’a pas été en mesure de remettre à son commanditaire ce qu’il cherchait, un anneau conservé par le Capitaine. Ledit commanditaire, un peu soupe au lait, après avoir tué les hommes qui lui étaient fidèles, a bien fait comprendre qu’il n’était plus question d’accorder un quelconque pouvoir au traitre incapable d’exécuter la mission, mais qu’il lui ôterait la vie s’il ne lui retrouvait pas cet anneau. Les menaces n’étant pas proférées à la légère, Rémigius a donc sauté sur son cheval et est parti à la poursuite des fuyards jusqu’aux terres désertiques. Après quelques jours à manger la poussière, la fortune lui a souri, et il a pu arriver à Rhadjaban en escortant le chevalier Rikel. Jouant le compatissant, Rémigius a pu apprendre que Rikel avait croisé ceux qu’il cherchait. Voulant pouvoir explorer la ville comme il l’entend et profitant de ses dispositions naturelles, Rémigius rejoint le culte d’airain en tant que chevalier d’acier.
Après quelques jours en ville, à apprendre les bases du culte et faire le boulot de n’importe quel troufion, Rémigius entend parler des frères des Pauvres et se dit que ce type de fouinard serait tout à fait à même de lui dénicher les personnes qu’il recherche. Il n’a aucun doute que, s’ils sont en ville, Moros et Meoquanee ont déjà fait parler d’eux… Il rencontre donc le frère Jean, qui lui parle du frère Grégoire. Rémigius se met à la recherche de ce dernier.
Phrase de création : Je veux que le Frère Grégoire me guide au travers de la ville jusqu’à ma cible (Urbanisme)
Quelques jours plus tard, Rémigius assiste à l’enterrement d’Argon et de ses hommes aux côtés de Rikel. La veuve lui tape dans l’oeil. Peu au courant encore des coutumes locales, il pense que ce peut être un bon parti. En revanche, la présence d’un Skylkiss l’indispose. Il ne peut décidément pas sentir ces hommes lézard.
Phrase de fin d’instance : Les Skylkiss me sortent par les trous de nez (Skylkiss)
[Note sur le personnage : si je savais que j’allais interpréter le second en venant à la session, je n’avais absolument rien prévu le concernant, même pas la mort du reste de l’équipe qui l’accompagnait, ni la bague, ni le commanditaire. J’avais juste besoin d’introduire une menace qui permettrait de fédérer les Personnages à terme.]

Rhadjaban.pdf
Rhadjaban vue depuis l’orée du désert. Grand! mais plus pour longtemps… (illustration de Bernard Bittler avec son aimable autorisation)

Tour 2
Comme le veut la tradition, à la mort de son mari, la veuve est privée de lumière pendant un temps. On la conduit dans une petite pièce sous la chapelle et elle reste cloitrée pendant un temps qui lui parait très long. Les sœurs de la douleur, les veuves des prêtres et chevaliers entrées dans les ordres, régentent ce rituel. [invention de la joueuse : le clergé évolue donc avec cette branche féminine imprévue] Au bout de la période prescrite, elles sortent Salomé de sa prison, la lavent, l’habillent et la font rentrer chez elle. La voix rouillée, elle demande si un Skylkiss s’est présenté en son absence, mais seul un chevalier d’acier a été annoncé. Déçue, elle range les cadeaux des proches d’Argon offerts lors de l’enterrement. Parmi ceux-ci, le magicien Sharid a glissé une bouteille de fizz et un mot. Il demande un rendez-vous avec la veuve. Elle trouve le présent et l’attention grossiers. Marquée par son séjour dans le noir, elle ressent particulièrement le silence laissé pr la mort d’Argon. L’impression d’avoir échoué la submerge
Phrase de fin d’instance : Les magiciens ne respectent rien (Magiciens)

Il est dur de traquer un fantôme dans le désert. Le vieux Chamane s’est employé à suivre les traces d’argon dans le vent. Il a passé huit jours à repérer un fragment de son âme perdue. Grâce à la bague, il a désormais un peu de puissance sur le fantôme qu’il lie. Il demande à Saariss de repartir en ville avec la bague. Sa mission : convaincre la veuve de rejoindre le Chamane et se servir de son lien avec Argon pour soumettre les éclats en possession du chamane [le plan prend forme!] et servir son plan. Consultant les songes et le désert, le Chamane est content : les signes sont formels : la sécheresse s’annonce qui servira ses fins.
Phrase de fin d’instance : La sécheresse qui s’annonce servira nos fins

Quelques jours après la cérémonie, Rémigius a commencé à voir et entendre le fantôme d’Argon. Ce dernier l’enjoint à prendre soin de sa femme (ça tombe bien, Rémigius y songeait aussi…) et à prévenir Rhadjaban qu’un danger la menace. Mais l’ancien mercenaire n’a jamais été doué pour l’interprétation et les symboles et peine à comprendre les desseins du spectre. Pendant toute une semaine, Rémigius s’est présenté au domicile de la veuve sans la trouver. Les serviteurs n’ont répondu à ses demandes d’explication sur l’absence que laconiquement. Alors qu’il s’apprête à retenter sa chance, il est intercepté par frère Grégoire qui le questionne rudement. Rémigius tuerait bien ce petit homme impertinent, mais il se dit que ce n’est pas (encore) le moment de déconner et parlemente donc avec le bougre. Comprenant qu’il s’agit du frère Grégoire qu’il recherche, il dresse un portrait au vitriol de l’équipe des PJ. Espérant réussir à passer un marché, il propose de surveiller la veuve pour le compte des frères des Pauvres pendant que ceux-ci débusquent ceux qu’il cherche.
Conflit duel pour déterminer qui l’emporte : 2 souffrances pour Rémigius (la veuve s’est alliée) et 1 sacrifice pour Grégoire (il raye Je veux m’assurer que la veuve d’Argon ne manque de rien). Le frère ne croit pas cet étranger à l’air faux.
Rémigius s’étend sur le groupe, parle de ce qu’il recherche, et surtout, il confie au frère la vérité sur la mort d’Argon, que le spectre lui a révélée, mais ses propos sont hésitants et, s’il ne ment pas, la chaleur et la fatigue l’empêchent de venir à bout du scepticisme du coriace Grégoire qui finit par le congédier en lui disant de ne plus approcher la veuve. Rémigius compte bien y parvenir quand même, mais pour l’instant, il est mis en échec, il se retire.
Phrases de souffrance de Rémigius : Cette chaleur étouffante est en train de me priver de mes moyens (climat) / Frère Grégoire est un coriace, mais j’arriverai à le retourner (Arnaques)

Frère Jean a parlé à Grégoire de Rémigius. Grégoire a repéré les autres étrangers aussi, notamment celui qui part fumer en compagnie des Skylkiss avec sa louve. Alors que Grégoire est justement dans ce secteur, il repère Saariss qui se dirige vers la ville et décide de le suivre. Le serviteur du Chamane se dirige vers la maison de la veuve et se fait introduire. Profitant de sa connivence avec les serviteurs, Grégoire se fait ouvrir la porte de derrière par une servante et se fait discret pour assister à la scène. Alors qu’il voit la discussion s’engager, il songe à Frère serpent, un Skylkiss sédentaire, membre de son ordre qui pourrait lui être de bon conseil.
Phrase de fin d’instance : Si les Skylkiss sont impliqués, je dois mettre frère serpent sur le coup (Skylkiss)

Tour 3
Dans son salon, Salomé croit voir Argon. Elle met quelques minutes à se rendre compte qu’il s’agit du Skylkiss à qui elle a confié la bague. Elle parle de son mari, pensant que Saariss est le messager de son âme perdue. Le Skylkiss la conforte dans cette croyance : il lui explique que l’âme s’est éparpillée dans le désert, qu’elle errera à jamais si ils ne font rien. Il semble la convaincre d’aider le Chamane. Vaguement convaincue, elle promet de suivre le Skylkiss jusqu’au Chamane dès qu’elle aura réglé les affaires en cours. Saariss lui propose de se retrouver au vieux théâtre qui sert de campement à certains Skylkiss.
A peine l’homme dragon parti, Frère Grégoire se dévoile et interroge, vertement une fois de plus, la jeune veuve. Il veut savoir ce qu’elle trafique avec les Skylkiss. De protecteur, l’homme est devenu suspicieux. Il la met en garde et lui conseille de se faire accompagner lorsqu’elle partira dans le désert. Les mots de Rémigius ont fait leur chemin, il parle de l’homme à la veuve. Grégoire s’en va, laissant Salomé très effrayée de cette apparition. Elle a peur. La mort de son mari la met en danger, elle sent qu’elle aurait besoin d’un protecteur… quelqu’un qui assurerait sa sécurité et qui lui permettrait d’éviter de rejoindre les sœurs de la douleur.
La servante annonce Sharid le magicien [voir session 5] juste après, tout poudré et dans ses plus beaux atours. Durant un instant, Salomé pense ses problèmes d’avenir réglés, mais la visite de Sharid n’est pas courtoise : il annonce être perpétuellement dérangé par l’âme de son défunt mari et ne souhaite pas accéder aux demandes de l’homme. Il somme la veuve de s’occuper de l’affaire dans les plus brefs délais, ou de trouver quelqu’un pour le faire à sa place. La Veuve essaie de tirer son épingle du jeu et propose au magicien de la mettre à l’abri du besoin en échange de son aide.
Conflit simple perdu par Salomé.
Le magicien, outré par ses propos, non seulement refuse de l’aider mais précise que sa venue n’était que pure courtoisie. Puisqu’il lui semble qu’elle ne peut rien faire face à la situation, il capture le morceau d’âme d’Argon et l’emprisonne dans une bouteille de fizz.
Phrase de souffrance de Salomé : Sharid a réglé le problème à sa façon : avec une bouteille de fizz (Lieu de délassement) [le tirage inopportun en l’occurrence !]

Quelques jours plus tard, Salomé se présente au théâtre et Saariss la mène au vieux Chamane, dans une des caches qu’il s’est aménagé dans le désert, non loin de la ville. Rémigius, qui avait gardé la veuve sous surveillance, se met à les suivre. Mais les Skylkiss se jouent de lui et le désert n’est vraiment pas clément avec le sicaire qui finit par se perdre dans les dunes et la nuit. A minuit, Saariss et la veuve rejoignent le chamane. Une dizaine de Skylkiss sont réunis. A l’approche du magicien, les frontières entre le songe et la réalité s’estompent. Argon apparait subrepticement, glisse d’un endroit à l’autre. Saariss remet la bague dans la main du vieux. Le rituel de lien commence.
Conflit en opposition entre le Chamane et frère Grégoire pour savoir si le rituel s’accomplit ou si l’âme d’Argon se libère. La veuve s’allie avec le Skylkiss, pensant libérer l’âme de son mari de la malédiction du désert. Rémigius s’allie à Grégoire. Les deux camps ont un sacrifice, mais le Skylkiss a aussi un dé de puissance. Il remporte donc in extrémis le conflit.
Grégoire donne le sacrifice à Rémigius qui raye Cette chaleur à crever me prive de mes moyens.
Le Skylkiss donne le sacrifice à la veuve qui raye L’ordre des chevaliers m’enferme dans mes obligations.
Salomé devient donc le vecteur de la puissance du Chamane à Rhadjaban. Le rituel lui procure toutefois un apaisement, elle ne sent plus l’âme d’argon, elle a perdu ce qui les rendait proche. Elle pense avoir rempli son devoir, même si c’est aux dépens des préceptes qui guidaient sa vie, celle d’Argon et leur ville.

Rémigius, après avoir erré dans le désert, est tombé d’épuisement. C’est le fragment d’âme d’Argon qui e hante qui finit par le réveiller. Il menace de le posséder complètement si le sicaire ne retrouve pas sa femme définitivement. Ayant compris une partie du plan du Chamane, l’âme d’Argon est enfin en mesure de l’expliquer de manière entendable. Le fantôme veut que Rémigus retrouve sa femme, mais notre homme ne l’entend pas de cette façon : il pense que quand on a affaire à un sorcier, mieux vaut se débarrasser de la source de la magie plutôt que de son vecteur. Il cherche le camp, désespérément
Conflit duel avec le Chamane pour savoir si Rémigius trouve son abri. Frère Grégoire s’allie à lui (il a envoyé Frère Serpent dénicher le campement, ça pourrait aider Rémigius). La veuve s’allie aussi à Rémigius. Mais le sort est avec le Chamane : Rémigius obtient uniquement de la souffrance et le chamane a un dé de puissance. Une phrase de souffrance est attribuée à la veuve [qui ne l’écrit pas, on sent que la partie se termine], Rémigius en prend deux : Je crie mon dépit aux ténèbres en espérant qu’elles l’entendent (Ténèbre) / Les trucs de magicien sont déloyaux (Magiciens). Le chamane prend une phrase de souffrance et une de puissance, respectivement :De nombreuses factions cherchent à me barrer la route (Corporations) et Le désert gagne en puissance (désert).
Pensant tomber enfin sur le campement, Rémigius parvient en bord de ville. Très énervé, furieux de son échec, il se rend compte qu’il n’aurait pas du céder aux menaces de l’âme d’Argon. Il retourne en ville furieux.

Conclusion pour chaque personnage :
Frère Grégoire: Après le retour penaud de frère Serpent, le soir, partant voir la veuve, Grégoire tombe sur le chevalier Rikel (qui a pris du galon et est devenu chevalier d’airain). Cachés dans une ruelle, le menaçant de sa dague, Grégoire conseille au prêtre de ne plus approcher la veuve. Il dévoile l’histoire de la mort d’Argon telle que Rémigius la lui a confiée. Rikel, dubitatif, commençant à douter de ses souvenirs et de ce que lui ont raconté ses compagnons, repart vers ses quartiers. Il se promet d’enquêter sur les étrangers dont Rémigius lui a parlé et de les garder à l’oeil.

Salomé : La veuve ne sait plus vraiment comment elle est revenue chez elle. Elle sait de manière diffuse qu’elle a fait de mauvaises choses par rapport à sa foi. Elle a compris que même si elle avait sauvé l’âme d’Argon, il ne siégerait jamais à la droite de son dieu. Elle choisit donc de rejoindre le couvent des sœurs de la douleur, espérant que son acte de foi aide Argon à revenir dans les bonnes grâces de son seigneur.

Le Chamane : Assis sur une pierre au soleil, le vieux Chamane Skylkiss regarde la ville avec satisfaction. Les hommes ne le savent pas encore, mais leur ville est perdue. Le sort de sape est lent, mais tous les éléments sont désormais en place. Il se passera peut-être cinq ou dix ans avant qu’ils ne remarquent que les terres alentours sont moins fertiles, que la ville s’ensable et que les murs tombent en poussière, mais il est désormais rassuré : le désert finira par reprendre ses droits.

Rémigius, quant à lui, est revenu à de « meilleures dispositions ». A peine rentré en ville, il a trouvé un moyen de faire exorciser le fragment d’âme d’Argon qui le gênait. Pour se souvenir de ne jamais accepter le chantage de quiconque, même d’une âme en peine, il l’a conservée dans un pendentif de cristal à son cou. Il aurait bien aimé se marier avec la Veuve, mais apprenant qu’elle ne possédait rien, il fait contre mauvaise fortune bon cœur, acceptant pour un temps encore de faire les corvées données aux novices du culte. Il s’intègre à son unité, sous le commandement de Rikel, de plus en plus amer et rongé par le doute. Rémigius sait qu’il s’agit d’une question de temps avant que Frère Grégoire ne vienne le voir avec les informations qu’il demande : Ses anciens compagnons ne savent pas tenir en place, il finiront bien par provoquer un esclandre. Et il compte bien mettre toutes les chances de son côté pour le moment où il faudra aller à la confrontation. D’ailleurs, on lui a récemment parlé d’un inquisiteur qui aurait eu maille à partir avec nos héros…

Bilan :
De l’avis général, c’était une bonne session : on était plus concentrés et malgré un premier tour un poil lent, on a vite avancé. Le troisième tour d’instance a été excellent, avec de très beaux moments. L’instance de Salomé a été particulièrement réussie en terme de jeu, avec une belle discussion sur les fois respectives des Skylkiss et du culte d’airain et un compromis moral de la part de la veuve qui a donné un beau résultat.
Beaucoup d’inventivité de la part des joueurs qui ont produit pas mal d’éléments sur lesquels je vais pouvoir jouer : nouvelles factions, précisions sur le culte nourrissant l’impression d’univers cohérent, les personnages non joueurs, bien sûr, mais surtout, la petite bombe à retardement de Rikel, qui risque de ramener sur le devant de la scène la mort d’Argon dont Moros le barbare culpabilise encore.
Enfin, ça m’a permis d’introduire un personnage du fil principal sans faire de séquence cinématique et de l’intégrer à la ville de manière naturelle sans me ronger les sangs avant pour savoir comment il allait faire, et en me proposant des options narratives que je ne voyais pas derrière mon paravent.
Cette expérience est donc pour moi une franche réussite.

Quelques points de ressenti :
Le MJ tradi qui sommeille encore en moi a eu très peur. On jouait quand même une intrigue importante engageant la destruction de la ville, donc du cadre de jeu, avec, aux mains des joueurs des factions importantes, comme les Skylkiss. Les craintes se sont avérées injustifiées et cela parce que les joueurs se sont autorégulés dans l’intérêt du scénario, mais sans se priver d’agir sur ce qu’ils voulaient. Quelquefois les regards se sont tournés vers moi pour guetter un assentiment, j’ai essayé d’être le moins restrictif possible en jouant plus du rôle de confident et en glissant des suggestions d’aménagement. Résultat, le Skylkiss est arrivé à ses fins et a provoqué un phénomène grave qui aura des répercutions, mais en plus, il l’a fait intelligemment en ne provoquant pas un cataclysme immédiat, et en reliant ses tentatives à ce qu’il savait du background. Tout s’est tellement bien déroulé que le plan du Skylkiss vient au final parfaitement s’intégrer à d’autres éléments du scénario, et notamment aux grandes justifications métaphysiques de l’adversité que rencontreront les personnages.
Donc tout va bien.

Dernière chose enfin, une remarque technique: la grille de thèmes que j’avais préparé était clairement trop vaste et quelques tirages ont posé des soucis. Il nous a fallu un peu tordre dans tous les sens la thématique, et même une fois procéder à un retirage. Rhadjaban n’est pas aussi homogène que Millevaux et cela se sent principalement au moment des tirages: les thèmes ne se répondent pas toujours bien. J’aurais du sans doute sélectionner seulement certains aspects de la ville, plus en rapport les uns avec les autres, ou faire une grille Inflorenza sei, avec seulement 6 thèmes. On aura probablement l’occasion de raffiner la méthode lors de la prochaine session « hors série ».

 

Et parce que ça faisait longtemps, retour dans la tête de Meoquanee.

Publicités

3 réflexions sur “L’âme d’Argon – Hack Inflorenza pour Chroniques oubliées à Rhadjaban (6)

  1. Ping : Le colosse aux pieds d’airain – Chroniques oubliées à Rhadjaban (7) | La Partie du lundi

  2. Ping : Podcast Outsider N°18 : Game Design Jeu de rôle : Intensité et Profondeur | Outsider

  3. Ping : Les ateliers 4 | Je ne suis pas MJ mais...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s