[2-5] Les Monts du Tonnerre (suite)

Monts2

Chapitre 2 — Acte 4 (suite)

En gras, l’évolution des personnages.

Le compte rendu comprend la suite de l’acte 4.
L’acte 4 se déroule environ 10 jours après la réception chez les Nikarchos et relate l’expédition dans les montagnes vers Keetoowah.

PJ et alliés
Eucratides Nikarchos, le bibliothécaire voyageur.
Froddi Borrson, le forestier force de la nature et enfant de l’ouest.
Svan Stokke, le beau parleur marchand et érudit.
Accompagnés de :
Sutherland Mortensen le chasseur, Gunnar Ohm le marchand bourrin et élémentaliste, Erika Thorkelson la conteuse amie des morts, Mildy Mortensen la fileuse, Emily la chasseuse farouche mais sympa, Audney la paysanne revancharde.

Acte 4 — 2/ Le col des monts gris (suite)
Rappel : L’expédition est à une journée du col des monts gris, première étape difficile de leur  voyage.
Précision : La caravane est constituée de 2 chevaux et 5 mules. Des bâches ont été emportées pour couvrir le campement en cas d’averses, et pour abriter les recherches de Romanos sous un chapiteau.

Douche froide au réveil pour Svan qui se fait envoyer promener par Chumana, sans qu’il comprenne pourquoi. Interrogeant son amie Zihna, il apprend qu’il a traité son père, Appanoose, de lâche. Svan ne se souvient pas d’avoir dit ça, il n’insiste pas pour l’instant.
Eucratides assiste à une dispute entre Penny et Isidore à propos des mercenaires : Penny n’était manifestement pas favorable à leur présence (elle leur préfère des gens de conviction), mais Isidore considère qu’ils n’ont pas eu le choix, qu’ils ne pouvaient pas dépendre entièrement des chasseurs.
Emily fait part à Froddi de son mauvais pressentiment sur la suite de l’expédition et lui demande s’il a “vu” quelque chose. Froddi lui répond qu’il attend un signe avant d’utiliser son don.
(Emily a le don “sens du danger”)

En chemin, Svan essaye d’approcher Chumana. Celle-ci lui rappelle ses paroles. Svan ne se souvient de rien. Il tente d’utiliser son pouvoir pour convaincre Chumana, mais son pouvoir est insuffisant face à la conviction de son amante. Svan s’éloigne, piteux.
Froddi s’est joint aux éclaireurs, Chronis et Tohopka. Chronis essaye de discuter avec Froddi, lui demande s’il n’en a pas marre des chasseurs. Froddi l’ignore, reste aux aguets. Chronis insiste, se plaint de l’inactivité, demande à Froddi s’il ne préférerait pas faire marche arrière. Froddi ne veut pas repartir.

Au soir, Svan discute avec Tohopka : rien de nouveau, le vétéran est convaincu que la montagne ne veut pas d’eux. Puis, il tente une approche auprès d’Appanoose. L’ancien cacique est au courant des prétendus propos de Svan ; Svan est mal à l’aise mais Appanoose lui dit qu’il a raison, qu’il s’est trop comporté en lâche en préférant la diplomatie à la violence pour lutter contre l’empire. Svan l’alerte sur les dangers de la montagne qui semble avoir un effet négatif sur plusieurs membres de l’expédition. Honovi écoute attentivement Svan.
Idunn demande à Froddi comment il se sent, comment il envisage le futur : le forestier aime les montagnes, il ne pense pas à l’avenir. Idunn dévie la conversation vers Emily, elle est fiable, c’est une bonne chasseuse ; elle demande à Froddi de veiller sur Emily. Froddi s’inquiète, craint qu’Idunn sous-entende qu’elle doive le quitter.
Froddi attrape la main d’Idunn et observe le col. La vision arrive rapidement : le col est vide, jusqu’à ce que cinq voyageurs le franchissent dans la direction du retour. Froddi s’en inquiète, Idunn le rassure, elle pense qu’ils peuvent changer le futur. Elle lui confie que Sheshebens lui a dit que sans eux, sans leurs dons, l’expédition n’avait aucune chance de réussir.
De son côté, Eucratides étudie aux côtés de Loukas.

Le lendemain, la caravane doit franchir le col des mont gris. Tohopka est inquiet, d’autant qu’une nouvelle petite secousse ébranle l’expédition au matin.
Tohopka, Chronis, Athas et Karas partent en éclaireur pour trouver un chemin de descente praticable.
Svan alerte Nakoma à propos de la montagne. Nakoma lui confirme qu’elle aussi ressent une tension qui émane de la montagne. Svan est content qu’enfin quelqu’un soit de son avis.
La montée se passe sans problème. Chronis les retrouve à mi-parcours pour les guider vers un chemin que les autres éclaireurs se chargent de dégager.
La caravane descend un étroit chemin à flanc de montagnes qui surplombe une faille profonde.
Eucratides est un peu stressé ; Svan en a vu d’autres ; Froddi surveille Erika et Eucratides.
Ordre des caravanes : les mercenaires, le groupe de Romanos, Nakoma ouvre la marche des chasseurs qui gèrent les mules, Maska ferme la marche. Froddi marche avec les mercenaires, Eucratides avec les Romanos, Svan avec les chasseurs.
Froddi prie l’architecte.
Un bruit sourd résonne en hauteur et une avalanche de rochers s’abat sur la caravane des mules. Svan voit un rocher tomber dans la direction de Chumana ; il se précipite sur elle, bousculant Patamon au passage, et parvient à la sauver.
L’expédition se remet du passage de l’avalanche mais deux mules ont été emportées, Nosh est mort, ainsi que Patamon.
Svan se sent coupable.
Svan : Séquelle : Je suis responsable de la mort de Patamon

L’expédition s’installe avec morosité au pied des monts gris. Une cérémonie sommaire est organisée pour recouvrir de pierres les corps de Nosh et de Patamon.
Une averse s’abat en fin de soirée et finit de démoraliser les membres de l’expédition.
Athas et Karas rejoignent le campement tardivement.

3/ Le col des onces
La seconde semaine de voyage commence dans une ambiance austère, d’autant que le paysage devient terne, sec. La végétation disparaît, le sentier devient rocailleux ; l’expédition est obligée d’emprunter des défilés étroits, des pentes difficilement praticables ; le ciel est couvert en permanence par des nuages bas et lourds, menaçants. Tout est gris. La présence régulière des onces devient angoissante. Il faut la présence de personnalités comme Appanoose et Nakoma pour motiver les chasseurs ; Romanos a des difficultés à rappeler leurs devoirs aux mercenaires. L’expédition est marquée par de nombreuses secousses, faibles mais régulières.

Les événements suivants se déroulent dans la semaine de voyage entre le col des monts gris et le col des onces.

Svan est morose, suite à la mort de Patamon.
Eucratides continue de travailler avec Loukas et Romanos.
Froddi fait son boulot d’escorteur de caravane.
Gunnar manque de mettre le feu au campement.

Froddi reparle des “autres onces” à Erika. Erika dit qu’elles sont “intangibles”. Froddi pense que ce sont les âmes de ceux qui n’ont jamais voulu quitter la montagne. Le soir venu, Erika désigne deux onces fantômes à Froddi : il ne peut pas les voir, mais il se sent observé.

Erika aborde Eucratides ; elle croit que son père Eumenes le cherche. Elle l’emmène un soir en bordure du campement. Eucratides sent une présence mais ne voit rien. Erika lui dit que son père a regardé vers lui, qu’il a peut-être quelque chose à lui dire.

Svan continue sa lecture du livre d’anciens rituels. À force de le lire, il a l’impression qu’il manque quelque chose aux côtés du grand-père et de la grand-mère dans les rituels décrits. Il tombe sur quelques notes griffonnées à la main dans la marge (par une autre main que celle d’Eumenes). Il confie le livre à Loukas, le seul à même de déchiffrer des mots de l’ancienne langue des chasseurs que plus personne ne connaît à Keetoowah.

Idunn rassemble Froddi, Eucratides, Svan, Emily, Erika et Gunnar.
Elle leur répète ce qu’elle a dit à Froddi : Sheshebens pense que l’expédition n’a aucune chance sans eux. Puis elle leur parle de ce que Sheshebens lui a appris à propos des dons (ou pouvoirs) : tout le monde en a, mais ils sont plus ou moins révélés. Chez eux, ils sont plus forts que la normale, peut-être suite à ce qui s’est passé dans la grotte quand ils avaient dix ans (la statue devait être celle de la créatrice). Idunn confie avoir plusieurs pouvoirs : un don de prémonition au travers de ses rêves, un don d’accentuation des dons existants qu’elle peut utiliser à son compte (elle rappelle par exemple l’épisode du cercle de feu et des chiens noirs). Sheshebens semble avoir également senti un autre don, mais qu’elle n’a pas arrivé à appréhender.

Froddi est abordé par Paco qui  est convaincu que Tohopka leur a tendu un piège et qu’il est responsable de l’éboulement au col des monts gris. Froddi essaye de la raisonner mais s’y prend tellement mal qu’il le convainc qu’il est également dans le coup…
Froddi : Les montagnes et l’altitude m’attirent et me font peur.
Froddi : Je veux faire en sorte que ceux que j’admire survivent à l’expédition.
Paco le frappe au visage, Froddi, dans un mauvais soir, rate sa défense et prend un coup de poing.
Ils sont rapidement séparés, mais Paco rumine, il veut la mort de Froddi.
Maska menace Froddi de le renvoyer du groupe s’il recommence. Froddi prend sur lui, mais est très énervé — cela lui rappelle son exil du village.
Froddi : Je dois comprendre ce qu’il se passe pour pouvoir agir.
Froddi : Je ne m’agenouillerai plus devant ceux qui me rejettent.

Froddi se réveille en pleine nuit, alerté par un bruit. Il surprend Athas en train d’essayer de violer Emily. Froddi se faufile comme un fauve derrière lui et le menace d’une lame sous l’aisselle.
Athas se calme difficilement, Froddi le relâche. Alors qu’Athas recule, une nouvelle silhouette apparait et tue brusquement le mercenaire d’un coup de dague mortel : c’est Idunn. Elle reproche à Froddi de ne pas avoir tuer Athas et lui demande de cacher le corps. Froddi s’exécute et planque le corps dans une crevasse ; il retourne les pierres ensanglantées du lieu du crime. Mais il a une boule au ventre : Idunn lui fait peur.
Froddi : Idunn me fait peur.

Karas aborde Froddi, et comme Chronis quelques jours plus tôt, essaye de le convaincre de se joindre à eux pour faire demi-tour. Froddi l’ignore.

Svan se raccommode avec Chumana, affectée par la mort de Patamon.

Penny approche Eucratides, valorise son travail et ses mérites. L’armée de libération a besoin de jeunes hommes comme lui.  Eucratides est intéressé, mais pour l’instant cette perspective reste éloignée.

Idunn relance Froddi sur la mort d’Athas. Elle lui dit qu’il lui faudra apprendre à tuer.

Par manque d’action, Mires, Chronis et Karas partent à la chasse aux onces (contre l’avis des chasseurs). Ils reviennent bredouilles, et Chronis a été gravement blessé par un once. Honovi tente de le soigner, mais échoue : l’éclaireur meurt. La tension monte : Mires et Karas accusent Honovi de l’avoir tué. Eucratides intervient et improvise un discours pour apaiser la situation.
Eucratides : Il ne faut pas laisser la montagne vous faire perdre le contrôle
Penny renvoient Mires et Karas ; les deux mercenaires quittent l’expédition pour retourner en ville. Verga, qui est toujours resté neutre lors des querelles, reste.
Avec le départ des mercenaires, la tension baisse.

Loukas est parvenu à déchiffrer l’essentiel des phrases griffonnées sur le livre de Svan :
les rituels ont été profanés… la terre s’est gorgée de sang… les êtres du tonnerre nous ont abandonnés… la montagne nous a chassés…
Svan pense que ces êtres du tonnerre correspondent à ce qu’il manque dans les rituels qu’il a lus.
Il interroge Appanoose et Tohopka sur ce sujet, mais ils n’en savent rien. Nakoma, en revanche, n’est pas surprise : les chasseurs étaient proches des éléments, il n’est pas étonnant que le tonnerre ait tenu une place importante dans leurs rituels.

Entre le regard noir de Paco et l’air refermé de Maska, Froddi cherche refuge auprès de Verga. Il lui avoue qu’il a hérité du médaillon de son père, de cette “larme de la créatrice”, cette déesse de l’ouest. Froddi est intéressé par l’ouest. Verga le désarçonne en lui disant que le père de Froddi était donc un “espion”. Froddi essaye d’en savoir plus sur son interlocuteur, mais Verga préfère délayer, ils auront le temps d’en reparler.

À l’approche du col des onces, la tension remonte. Emily craint une attaque des onces. Nakoma double la garde nocturne.
Prisco est égorgé pendant la nuit. De garde, Svan, Chumana et Zihna n’ont pas vu venir l’agresseur. En revanche, Zihna leur confie qu’elle a vu une étrange silhouette s’enfuir, mi-homme mi-once.

Un orage inonde le camp au petit matin, retardant le départ pour le col des onces, à moins d’une journée de voyage.

Pendant ce temps…
Miroslav Pink est détenue dans une cabane isolée.
Au bout de quelques semaines, Nokomis vient rendre visite à Suther, Audney et Mildy (qui ont quitté Keetoowah et restent à l’abri des regards au hameau de Sheshebens). Nokomis est embêtée car Ballo, le bibliothécaire impérial, n’arrête pas de la solliciter ; elle craint que le plan d’Eucratides ne tienne pas. Suther et Audney se défaussent du problème sur elle : elle n’a qu’à coucher avec lui ! Après tout, elle peut bien faire ça pour Eucratides. Nokomis est intimidable, ils réussissent à la faire culpabiliser.
Avant de partir, elle leur signale la venue d’un étranger mystérieux qui a demandé à voir Pink ; elle a le sentiment qu’il ne la croyait pas quand elle lui a répondu qu’il était absent.

Audney et Suther se disputent pour savoir quoi faire à propos de l’étranger.
Ils finissent par se rendre tous les trois à l’auberge des voyageurs. Suther reste en planque avec Mildy. Audney rentre dans l’auberge : elle est abordée par Onatah qui cherche Froddi. À la mention de Froddi, Audney préfère sortir. Ils restent planqués jusqu’à la nuit tombée, bravant le couvre-feu impérial (Suther gère convenablement la partie planque du plan). Une fois l’auberge fermée, Audney grimpe à une fenêtre à l’étage, mais renverse un vase sur le palier. Alexandros sort de sa chambre et l’aborde, à moitié amusé. Audney essaye de baratiner le vieil homme à propos d’un rendez-vous, Alexandros se propose de la conduire à la chambre de l’étranger ; mais quand la porte s’ouvre Audney s’enfuie.
Une fois dehors, Suther vise la silhouette de l’étranger à la fenêtre mais rate complètement son tir, qui attire des gardes. Suther, Audney et Mildy préfèrent abandonner et retourner chez Sheshebens.

Audney et Suther se font des reproches sur leur échec à l’auberge.
Suther reste alerte. Audney freine pour qu’une nouvelle approche soit effectuée. Mildy coud.

Quelques jours plus tard, Nokomis arrive au hameau de Sheshebens. Elle est suivie, contre son gré, par l’étranger qui les confrontent. Sous les habits de voyageur, la barbe et les cheveux longs, Suther et Mildy reconnaissent le représentant du culte de Kærne, Cawley Lunn.

Remarque : Les dons possibles de ces trois alliés sont :
Suther : acuité visuelle
Mildy : compréhension féline
Audney : instinct de guérison

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s