[3-2] Le Guet-apens

guetapens

Chapitre 3 — Acte 1 (suite)

En gras, l’évolution des personnages.

PJ et alliés
Jarvis Lehto, le chasseur saboteur fourbe.
Froddi Borrson, le forestier sentinelle force de la nature et enfant de l’ouest.
Svan Stokke, le beau parleur marchand et érudit.
Accompagnés de :
Sutherland Mortensen le chasseur traître révolutionnaire, Gunnar Ohm le marchand bourrin et élémentaliste, Erika Thorkelson la conteuse amie des morts, Emily la chasseuse farouche, Audney la paysanne révolutionnaire.

1/ Falaise (suite)
Les négociations ont commencé à Falaise. L’ambiance festive liée à l’événement est retombée, une certaine routine s’est réinstallée. Tout juste peut-on noter un renforcement de la garde (dû en partie aux avertissements donnés à Lethola par Jarvis).

Suite à ces premiers jours, Nikodem réunit les membres de l’armée de libération pour leur faire un topo sur le début des négociations. La séance d’ouverture s’est déroulée de façon très protocolaire. Les tensions sont apparus quand il a fallu valider la liste des groupes de travail. Huit groupes ont été définis :
– la délimitation de la frontière nord (Chumana participe à ce groupe)
– la délimitation de la frontière centrale (point amené par l’empire de l’ouest, Nikodem ne comprend pas vraiment les enjeux)
– la délimitation de la frontière sud (pour Nikodem c’est l’un des points les plus sensibles ; il se met dans ce groupe de travail)
– la frontière – que devient le mur ?
– la frontière – qui garde la frontière ?
– la frontière – comment est régulé le passage des hommes et des marchandises
– le fonctionnement du culte dans les régions passées à l’ouest (le second point sensible d’après Nikodem).
– la mise en place d’un conseil est-ouest.
Tous les dix jours, un point d’avancement sera fait par des rapporteurs de chaque groupe auprès des pontes des deux délégations.
Svan délègue un agent de l’armée dans le groupe sur la religion, et Suther dans le groupe sur la frontière centre. Ils seront gérés par Nikodem.
La question de la “méthode forte” est évoquée.
Il est décidé de continuer la désinformation et la propagation de rumeurs méprisantes sur les différents peuples — Koko se charge de ça.
Des actions plus conséquentes sont abordées :
– brûler le temple local : faisabilité à étudier
– faire sauter une caravane officielle sur la rampe : faisabilité à étudier (Jarvis supervise)
– assassiner quelqu’un d’important comme la sœur de l’empereur : une observation des allées et venues des deux campements est mise en place (Svan pour l’ouest, Odessa pour l’est).
Enfin, concernant la menace qui pèse sur Jarvis, il est décidé de tendre un guet-apens dans le guet-apens aux impériaux. Koko peut mobiliser 2 hommes de l’armée par jour. Svan planifie le guet-apens pour dans 5 jours (10 homme seront mobilisés que Svan jaugera fiables).

De son côté, Froddi est d’humeur taciturne. Il ne fait pas de démarche pour revoir Idunn.
Le forestier espère que les négociations se dérouleront bien car la guerre n’est pas une bonne solution.
Lamtse lui organise une entrevue avec son ancien partenaire Mandukhai, le haut lieutenant fils du khan. Après quelques considérations sur les négociations où transparaissent la haine de l’empire de l’est chez Mandukhai, le sujet des Larmes de la créatrice est évoqué. Froddi indique son père en faisait partie et qu’il recherche un ami de son père appelé Galyn.
Mandukhai lui raconte l’origine des Larmes. En gros, il s’agissait à l’origine d’un groupe de créateurs fondé à l’époque de la guerre contre le héraut. L’existence de ce groupe a perduré au sein de l’ordre des créateurs (une branche de l’armée alimentée par les collèges de thaumaturges) pour en être aujourd’hui une sorte d’unité d’élite qui ne comprend pas plus d’une centaine d’agents. Il doit y avoir une vingtaine de ces agents qui travaillent comme espion à l’est. Ce groupe n’est pas secret, pour autant son existence n’est pas répandue dans le peuple qui connaît surtout l’ordre des créateurs.
Froddi lui demande s’il peut le mettre en relation avec une Larme de Falaise. Mandukhai va voir ce qu’il peut faire.
Froddi lui parle de Nakoma, des chasseurs, de l’importance que ce peuple retrouve son indépendance. Mandukhai ignorait le détail de l’occupation impériale à Keetoowah, s’en offusque et ira en parler à Leppo, le lieutenant sylve en charge du groupe de travail sur la frontière nord.

Lethola demande à rencontrer Svan, par l’intermédiaire de Jarvis.
L’entretien est compliqué. Svan ne veut rien lâcher, mais Lethola est habile à la manœuvre et réussit à faire lâcher à Svan son appartenance à l’armée de libération. Svan enrobe le sujet en prétendant que des agents de l’empereur font pression sur Jarvis pour contrer l’armée. Il prétend aussi que l’armée est ici en simple observatrice des négociations. Lethola accepte cette explication ; il se montre en revanche très sceptique sur le pouvoir et l’intérêt de cette armée de libération : la tutelle de l’empire semble peser moins lourd à Falaise qu’à Keetoowah.
Svan : Je ne fais pas toujours le poids

Jarvis ne rentre plus chez lui (ce qui lui permet d’éviter une visite impromptue de Tomas qui commence à s’impatienter). Il transmet à Tomas le mot pour le guet-apens.

Froddi exerce son pouvoir en ville, sans forcer. Il ressent un léger malaise autour de la halle où se déroule les négociations. Sa relation avec Emily (frustrée de ne pas voir Idunn) est normale ; Froddi ne lui dit rien à propos des Larmes.
Il est contacté, peu de temps après son entrevue avec Mandukhai, par une Larme qui lui fixe un rendez-vous dans le quartier des pêcheurs au crépuscule. Froddi s’y rend sans arme. La rencontre a lieu dans une cabane. La Larme, Melvina Rochford, une jeune écumeuse brune encapuchonnée, questionne fermement Froddi qui répond de façon plutôt transparente quant à ses intentions : il veut savoir d’où il vient, et peut-être trouver un apaisement dans les préceptes de la créatrice. Melvina est un peu brusque, elle dit à Froddi qu’être une Larme se mérite, que ça ne se transmet pas de façon héréditaire. Froddi parle de son pouvoir de voir ce qu’il va se passer à l’avance (pouvoir inutile car il n’arrive jamais à empêcher ce qu’il a vu). Il n’apprend pas grand chose de plus des Larmes si ce n’est l’affirmation que les Larmes luttent contre l’architecte et ses incarnations. Interrogé sur ses compétences, Froddi se décrit comme une sentinelle. Melvina va voir si elle peut trouver ce Galyn, et en échange demande à Froddi de les aider comme sentinelle sur une mission d’infiltration. Froddi accepte.

Svan et Jarvis mettent en place le guet-apens dans le guet-apens. Le rendez-vous avec les impériaux a lieu au crépuscule devant un petit temple abandonné. Svan, Jarvis et Odessa servent d’appât. Les 23 autres personnes sont réparties en 4 groupes dans la forêt pour couvrir les 4 directions ; les responsables des groupes sont Suther, Audney, Zihna et Koko. Un échappatoire par un ancien chemin encombré de broussailles est prévu au cas où les événements tournent mal.
Chumana n’est pas contente d’être écartée.
Tomas, l’homme en noir et vingt hommes de main (en civil) arrivent. Jarvis (seul) les accueille. Tomas questionne Jarvis pour sonder s’il y a un piège. Jarvis, fourbe, parvient à masquer le piège. Tomas prend position avec dix hommes dans une maison en ruine proche, l’homme en noir avec dix autres dans le temple.
A l’arrivée de Svan et Odessa, le groupe de la maison en ruine sort ; le groupe de Suther leur tombe violemment dessus ; Gunnar enflamme plusieurs assaillants ; les dix ennemis sont hors-jeu, trois sont morts dont Tomas ; Gunnar et les quatre autres hommes de l’armée sont également hors-jeu.
De l’autre côté, le groupe de Koko s’infiltre par l’arrière de la chapelle et élimine trois hommes dont deux mortellement (un blessé chez Koko). L’homme en noir et les sept autres sortent pour capturer Svan et Odessa qui fuient. Le groupe de Zihna sort des bois et parviennent à en neutraliser trois (deux blessés chez Zihna). L’homme en noir et les quatre derniers coursent Svan, Odessa et Jarvis qui vont à la rencontre du groupe d’Audney qui parvient à mettre les quatre ennemis hors-jeu (trois blessés chez Audney). Reste l’homme en noir qui a choisi Jarvis comme cible ; le chasseur n’est pas de taille et, déjà blessé par une dague reçue dans l’épaule, reçoit un grave coup de sabre dans le bas du ventre. Jarvis s’effondre à terre et est sauvé in extremis par Odessa qui repousse l’homme en noir. Celui-ci, réalisant que ses hommes ont été neutralisés, provoque un nuage de fumée qui lui permet de s’enfuir.
Gênée par l’arrivée d’une patrouille de gardes, l’armée s’enfuit par l’ancien chemin en emportant un ennemi blessé.

Deux jours plus tard, au soir, Froddi retrouve Melvina pour la mission d’infiltration dans le nouveau quartier marchand. Il s’agit de s’infiltrer dans la belle demeure en bordure de forêt d’un marchand suspecté de faire partie d’un groupe de conspirateurs œuvrant contre les négociations. Melvina est accompagnée d’une autre Larme, Harrick (un grand type sec et peu disert qui surgit de nulle part), et d’Erica une voleuse locale spécialisée des serrures. Froddi est chargé de monter la garde pendant que Melvina et Harrick cherchent des preuves et des informations sur la conspiration.
Erica force la serrure d’une porte arrière sans problème et les trois s’infiltrent. Froddi se cache dans les jardins. Lors de la tournée d’un garde, ce dernier repère Froddi et s’approche.
Froddi tente de le neutraliser mais se prend les pieds dans le tapis.
Le garde, rejoint d’un collègue, capture Froddi et l’emmène dans une salle de garde à l’entrée. Froddi se dit que c’est une bonne diversion et fait du bruit en entrant pour alerter ses complices de cette diversion. Les gardes nouent les mains de Froddi et l’un d’eux va chercher le maître des lieux, un marchand propre sur lui avec un bouc bien taillé, un peu dérangé d’être réveillé. Il interroge Froddi qui ne lâche rien. Le marchand demande à Froddi si c’est lui qui a menacé un certain Jarvis.
Soudain, un bruit à l’étage attire l’attention des gardes. Froddi essaye d’en profiter pour se dégager de leur emprise mais, décidément dans un mauvais jour, rate son coup et se blesse.
Froddi : La fuite n’est pas une solution
Froddi : Je dois me comporter en protecteur en montrant l’exemple : 3 -> 2
Froddi : Je porte les marques de mes échecs
Froddi : La fin ne justifie pas les moyens
Froddi : Qui sont les larmes de la créatrice ?
Froddi est finalement secouru par Melvina et Harrick qui tuent les gardes et le marchand. Ils ont trouvé des dossiers compromettants qui confirment leurs soupçons. La mission est une réussite, Melvina reproche à Froddi son incompétence qui a causé des morts inutiles. Froddi répond que ce n’est pas lui qui a fait du bruit à l’étage. Avant qu’ils ne partent, une fille du marchand, réveillée par le bruit, fait son apparition en haut des marches. Melvina demande à Froddi d’éliminer ce témoin. Froddi refuse catégoriquement de tuer un enfant et explique calmement à la fille qu’elle doit retourner dans sa chambre. Melvina est furieuse. Harrick, plus posé, dit à Froddi de ne pas faire attention à ce qui dit Melvina.
De retour au camp, Froddi reste flou avec Emily quant à sa soirée. Emily lui apprend que Nakoma est passée le remercier, elle a rencontré Leppo qui va porter les intérêts des chasseurs aux négociations.

L’armée, planquée dans les bois, fait le bilan du guet-apens.
Le bilan est plutôt positif, la menace a été éliminée, l’armée compte douze blessés (dont Gunnar et Jarvis, un seul mort (un sylve) ; Honovi a fait des merveilles pour éviter que les blessures dégénèrent. Cependant Tomas est mort et ne peut être interrogé, et l’homme en noir s’est enfui.
Svan interroge l’otage, qui confirme être un garde impérial en civil. Il n’en sait manifestement pas plus. Svan décide de le laisser s’échapper, après fait en sorte de le convaincre qu’il avait été détenu par des écumeurs.

Quelques jours plus tard, une triste nouvelle tombe : Pollari, le référent de Koko, a été assassiné, sans doute en représailles du guet-apens. Sa fille a vu l’agresseur : un borgne…
Alors qu’il revient de la rencontre avec Koko, Svan se fait aborder dans le camp par un intendant impérial, Karel, celui-là même qui avait sermonné Svan à Kærne lors de sa tentative d’infiltration avec Froddi. Karel est satisfait de, enfin, parvenir à lui mettre la main dessus, car le connétable Rurik Kubash a demandé à le voir…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s