Neon genesis blackbird 3

Suite et fin de la micro campagne des Veilleurs, utilisant le système de Lady Blackbird pour jouer des pilotes de robots géants. La dernière session avait vu les personnages se rendre compte que les intentions de leurs adversaires n’étaient pas forcément mauvaises, même s’il pouvait en résulter des conditions fâcheuses pour l’humanité. Pendant que Kim réparait le générateur de bouclier d’Alpha City, ses comparses Crush et Wolf affrontaient les méchas du capitaine Khan, désireux de remettre bon ordre dans l’équipe. Le bio-soldat Grey, pendant ce temps, réduisait en miettes le robot de leur ancien compagnon Star, parti mettre fin à la Résistance, un mouvement populaire humain désireux de plus de justice sociale. Éphémère victoire, alors que Grey constate l’étendue des dégâts que leur combat a infligé à Alpha City, les trois derniers méchas de l’équipe de Star déversent un torrent de flammes sur lui.

34000_armored_core_mecha
Le mécha de Crush juste avant sa harangue à la foule d’Alpha City

Grey prend une décision

Un maëlström de feu entoure le robot de Grey. Depuis la porte du hangar des veilleurs, trois machines de guerre crachent tout ce qu’elles ont sur le bio soldat dressé sur la carcasse de Star, le plus populaire des Veilleurs. La douleur se fait sentir, comme si le pilote commençait à ressentir réellement les souffrances de son extension de métal.

Les communicateurs grésillent, le président d’Alpha City demande à Grey de se rendre. Ce dernier décide d’expérimenter un trait d’humanité nouveau pour lui, le mensonge

« Bien compris, cessez le feu, je me rends »

Et alors que les tirs s’arrêtent, Grey remonte en spirale autour de la tour du générateur d’Alpha City, pensant échapper à ses adversaires qui ouvrent à nouveau le feu. Le président demande à Wolf d’intercepter Grey, qui acquiesce… mais ne bouge pas encore.

Pendant ce temps, Kim est dans une situation critique. La nacelle de la mécano de génie remonte trop lentement le long de la même tour, exposée aux feux qui visent son silencieux collègue. Déséquilibré, son mécha perché au sommet menace de tomber et il faut l’intervention de Wolf pour éviter la catastrophe. Peine perdue, dans un bruit terrible, le lien entre la nacelle et le robot est rompu par les tirs visant Grey. La nacelle chute en direction du générateur.

Les derniers mots de Khan

Le robot de Crush fait état d’une avarie à la jambe suite à l’assaut contre Khan et ses hommes. Son pilote descend de la nacelle et commence à bricoler la jambe: seul une série de câbles et de tuyaux ont été rompus, il bricole une réparation d’urgence au Gaffer sur le toit de la tour du générateur. Non loin, des bruits métalliques s’échappent de la carcasse du robot de Khan. La militaire s’extrait de la nacelle. Ses deux jambes sont réduites en bouillie et un bruit horrible accompagne ses reptations sur le métal encore chaud.

« Crush… Crush… » parvient elle encore à articuler, mais le héros du peuple décide de l’ignorer. « Garde donc tes forces » crache-t-il avant d’arracher le scotch avec les dents.

Wolf, qui empêche toujours le robot de Kim de tomber, pousse ses senseurs au max pour suivre la conversation, ne remarquant pas la chute de la nacelle du mécano. Son crush pour Crush (aha)  risque de coûter cher à l’équipe…

« Crush… Je t’ai détesté, certes, mais je respecte tes convictions… même si je ne les partage pas… Je… compte… sur toi… »

Crush s’interrompt et se tourne enfin et s’approche de son ancienne adversaire. Le visage pâle, Khan vit ses dernier moments

« … Pour protéger Alpha City… »

Une main ensanglantée le saisit.

« Ne crois pas que tu sois encore dans l’équipe sans raison… Wolf a mis sa réputation en jeu pour te couvrir… »

Et dans un dernier râle, la militaire expire alors que les tirs reprennent.

Crush, sans un mot ni un regard, s’en retourne à son robot. La réparation tiendra bien le temps nécessaire… Autour de lui, le feu, toujours.

Cannibalisation bio mécanique

Dans un sursaut de compassion pour sa camarade, Grey attrappe le filin de Kim d’une main, poursuivant son ascension. Mais les tirs sont trop nourris et la nacelle chute à nouveau. Dans une ultime tentative, Kim lance les câbles de connexion de sa nacelle sur le robot de Grey. Les lignes de vies s’emmêlent et tuyaux et câbles pénètrent le robot et le corps du super soldat. Kim ressent quelque chose d’inconnu… son esprit et celui de Grey viennent de se connecter.

Une longue seconde suspendue…

La vie et les pensées de Grey envahissent Kim qui lit les dilemmes de son camarade le sent basculer à cause d’elle. Il se sent trahi par ses camarades… Grey a décidé de changer de camp.

La nacelle de Kim fusionne presque avec celle de Grey

Wolf lance une série d’ordres aux méchas en poste à la porte du hangar et ceux-ci envoient un filin électro magnétique sur le bio-soldat. Grey et Kim se retrouvent collés contre la tour du générateur piégés dans les rets. Alors même que le robot n’était plus sensé fonctionner, Grey parvient à générer un champ de force et traverse littéralement la tour du générateur. Alors que Kim le supplie de revenir, le robot biomécanique se hisse jusqu’au sommet de la tour. Les dégâts sont trop graves, le bouclier s’effondre et Grey en profite pour s’échapper, se fondant dans la nuit… Kim crie, la nacelle chute le long du générateur, retenue tout de même par l’électro filet avec, dans sa tête, l’écho de Grey qui s’enfuit dans la nuit.

Un ordre résonne aux oreilles des trois pilotes: le conseil restreint d’Alpha City les convoque de toute urgence. Amertume.

Le Conseil d’Alpha City

Une fois la bataille terminée, les ordres du conseil donnés, plutôt que de rejoindre le hangar, Crush a posé son robot sur une place populaire et harangue la foule. Autour de lui, un peuple terrifié, nombre de blessés et de parias en colère. Devant ses discours de sédition, tous retrouvent courage, décidés à imposer la paix sociale à leur manière. La foule s’organise… mais pas assez vite. Les forces de sécurité débarquent et maitrisent Crush sous les lazzis de la foule.

La porte s’ouvre sur le conseil d’Alpha City, réduit à douze membres: le président, les représentants des corporations et quelques personnes issues de la société civile. Aucun militaire, aucun opposant, remarque Wolf avant que son attention soit attirée par la silhouette agenouillée au milieu de la pièce: Crush, menotté et gardé par un homme équipé d’un bâton taser qui grésille, planté dans le dos du dur à cuire.

Le président du conseil, un grand homme au teint halé nommé Tagore se lève et remercie les Veilleurs d’avoir évité une prise de pouvoir par les militaires. Mensonges se dit Wolf: seuls 6 robots restent opérationnels, Grey est parti et le bouclier est endommagé. Quelle chance leur reste-t-il. Ils sont sommés de s’expliquer. Les membres des corporations tancent les personnages, principalement le président d’Ataraxis, un vieil homme sec et autoritaire, propriétaire de Grey et… père de Wolf.

Kim raconte son histoire, la connexion, la défection de Grey. Le représentant de sa corpo soupçonne qu’il a été compromis par l’ennemi. Kim s’emporte alors que Tagore essaie de calmer les esprits. La Pilote explique l’expérience de Grey à la manière d’une extase religieuse… Crush explose… et se fait taser. Le père de Wolf fait un speech amer sur la responsabilité des Veilleurs, en contraste avec les mots du Président et après un certain nombre d’échanges tendus, on fait entrer le professeur Shige Maru. Très affaibli par la défection de Grey, il est épaulé par deux gardes qui le portent presque. Faisant son rapport, il avoue avoir intégré une sécurité dans le corps de Grey en cas de malfonction, un mécanisme d’autodestruction qui pourrait, selon lui, couper la connexion entre les chenilles, qui sont sensées partager une conscience collective. L’individualisation des chenilles devrait suffisamment les désorienter pour les tuer… ou les rendre vulnérables. Une mission d’autant plus nécessaire, précise Ataraxis, que Grey a dans sa tête l’ensemble des plans de défense de l’humanité concernant les Chenilles.

Le conseil échange sur la meilleure chose à faire. Outrepassant ses préjugés de classe, Wolf s’exprime, reprenant l’ultimatum d’Archange, elle explique que la concorde sociale et la fin des privilèges seraient les meilleures choses à promouvoir pour parvenir à une paix durable, avec les chenilles et entre hommes. Alternant convictions et menaces voilées à certains des membres du conseil, elle parvient à instiller le doute. Seul, son père reste debout devant elle, niant ses arguments. Kim, elle, est bouleversée par la solution proposée et les atermoiements d’un Conseil qui risque de signer la fin de Grey et de l’humanité. Elle tourne les talons, bientôt suivie par Wolf qui promet que « ce qui doit être fait sera fait ». Alors que l’on relève Crush, celui-ci fixe l’un des membres de l’assemblée: il a reconnu l’un des sympathisant à la Rebellion et prononce une phrase code « Le Rubicon a été franchi ». On le traine à l’extérieur. Il reste trois heures et demi jusqu’au lever du soleil et l’attaque des Chenilles. Silence dans le Conseil, les portes se referment, le vote pour l’avenir d’Alpha City commence.

Grey et le continuum Zero

Au bout d’à peine vingt minutes, Grey est déjà en vue d’une déchirure menant au Continuum Zero… bien plus proche que prévue. L’air ondoie dans la nuit, des reflets iridescents couvrent le rideau masquant la dimension des Chenilles. Devant, la silhouette d’Archange se découpe, minuscule. Grey se pose avec grâce à quelques mètres de son ancien leader, mais alors qu’il ouvre le contact radio, Archange s’engouffre par la brèche. Grey n’hésite pas, il sent, là, à quelques mètres de lui, vibrionner une nouvelle vie. Il franchit le rideau.

Après un laps de temps indéterminé, Grey retrouve conscience. Ses perceptions sont sensiblement altérées. De l’autre côté de la brèche s’étend un univers kaléidoscopique à l’infini. Point de chenilles dans le continuum Zero, pas de matérialité, juste une conscience énorme éparpillée en plusieurs amas reliés par des sortes de synapses. Tout vibre d’une unique pulsation, à l’unisson. Ici pas de mensonge, pas de tromperies, tous savent ce que tous pensent. A peine Grey discerne-t-il une présence légèrement différente, celle d’Archange, comme lui moitié humain, moitié chenille. Une grande explication sans mots débute, retraçant les objectifs et les souhaits des habitants du continuum zero, et les maladresses qui ont conduit à la guerre avec les humains. Pressés de fuir cet endroit qui ne leur convient pas, désireux de posséder un corps, les envahisseurs ont souhaité prendre la forme de créatures réputées inoffensives… c’est bien sûr un échec complet, leur esprit peu habitué à la corporéité ayant interprété à sa manière le concept des chenilles. Habitué aux incompréhensions et aux conclusions hasardeuses de par sa nature, Grey appréhende toute la maladresse de la tentative.

La conscience se fait plus précise quant au sort des humains: elle ne veut pas mettre à exécution sa menace de destruction, mais ne voit pas d’autre manière de parvenir à un état de paix qu’une intimidation qui conduirait à la destruction d’Alpha City. Grey est désireux d’éviter la mort des humains, mais les solutions manquent. Toutefois une part de lui continue d’espérer que ses camarades parviendront à pacifier la cité. Après avoir respecté son introspection, la conscience se tourne à nouveau vers lui et lui propose de faire tomber ses barrières et de la rejoindre, de se mêler dans le tout, de faire partie d’elle même. Sans une hésitation, Grey accepte.

Vers le dernier combat

Dans la salle de briefing, on a ôté les menottes de Crush. Wolf commence à penser à un plan. Kim demande à ce que l’on aille chercher Grey, tous acquiescent. Le Professeur Shige Maru passe difficilement la porte. Il tend alors un boitier, expliquant les larmes aux yeux qu’il s’agit du moyen de neutraliser Grey. Tous se regardent, tous tendent la main, mais c’est Kim qui s’en empare. D’un geste calme, elle le jette par terre et l’écrase du talon sous le regard approbateur de ses compagnons. Shige Maru leur adresse un léger sourire et se retire.

Dans le hangar, on a préparé les derniers robots restant, ceux de nos trois Veilleurs, et les trois autres, qui avaient canardé Grey après sa victoire sur Star.C’est à ce moment que Kim est traversée par une sensation puissante. Son lien avec Grey ne s’est pas encore coupé et, l’espace d’un instant, elle a fait l’expérience de sa fusion dans la conscience unifiée du continuum Zero. Pour la bouddhiste convaincue qu’est Kim, c’est clair, Grey a atteint le Nirvana… il est devenu une sorte de Bouddha.

Tout le monde monte à bord, attendant les ordres. Wolf, décidée à ne pas s’encombrer d’hommes en lesquels elle n’a pas confiance les assigne de force à des taches de déblaiement dans les parties en ruines d’Alpha City. Ils s’y attellent de mauvais gré, sans respect pour les survivants alors que la team alpha met en marche les machines. Les caméras fonctionnent et sont toutes activées en même temps. Les indices d’audience ont été oubliés, ce soir, ce n’est pas pour le show que l’on suivra les Veilleurs. Tout le monde a été informé de la situation, le Conseil a voté par 6 voix contre 4 l’abolition des privilèges et un changement de société.

Dans l’attente du départ, Kim a placé son robot dans la position du lotus. Sa sono crache des sutras à plein volume et alors que les portes du hangar s’ouvrent, un nimbe doré illumine le mécha qui se redresse, et file dans la nuit.

Crush part ensuite. Son robot à la jambe endommagée avance pesamment, s’appuyant sur un gigantesque Tetsubo comme sur une canne. A peine franchi les portes du hangar, son Jetpack crache un torrent de flammes et le robot démolisseur s’envole dans la nuit. Crépitements d’enfer.

Une étole gigantesque aux couleurs d’Alpha City se décroche d’une des parois du hangar, tourbillonne et semble envelopper Wolf qui s’en débarrasse d’un revers élégant du bras. La lame de son astero hache jette un dernier reflet et la leader sort finalement, s’en allant vers le destin de l’humanité.

Deux lueurs au seuil de l’Apocalypse

Il reste à peine deux heures avant le lever du soleil quand les robots parviennent enfin au seuil du Continuum Zero. Tous se posent. Kim est à peine à cinq mètres de la déchirure. Derrière se tient Grey, qu’elle avait tant jalousé, et qu’elle envie seulement désormais, certaine qu’il a atteint l’Éveil. Il reste une possibilité pour que tout se passe bien. Wolf et Crush attendent, circonspects. Ils savent ce que la pilote s’apprête à tenter. Après un rapide « bonne chance », ils contemplent leur amie passer de l’autre côté.

La sensation est terrible pour Kim, qui n’est qu’humaine. La coque du robot est soumise à une pression terrible, continuant pourtant d’exister dans un endroit où la matière ne pénètre habituellement pas. Et tout autour d’elle, cette immense, cette gigantesque conscience unique qui la piège dans ses replis. Une voix s’élève… ou un semblant de voix, celle de Grey. Les deux anciens collègues échangent. Chacun veut la paix mais les différences sont grandes entre les humains et la Conscience. Et pourtant, un fil ténu attache encore les consciences de Grey et Kim qui leur permettent de se comprendre. La conscience décide de laisser le sort de l’humanité entre les mains de Kim. La jeune pilote entame alors un plaidoyer puissant, expliquant les défaillances des siens. Ses mots portent, confus mais éclairés de la lueur de sincérité que recherchaient la Conscience. Un plan est décidé: Les Chenilles viendront habiter sur terre, loin des humains, le temps que chaque espèce s’habitue et comprenne l’autre.

Kim se tourne alors vers Grey, lui demandant ce qu’il en est pour lui-même, s’il compte revenir avec elle chez les humains. Mais Grey est désormais partie du Tout et il lui fait mal de se séparer de cet endroit et de cette Conscience qu’il vient à peine de découvrir. Et pourtant, les mots de Kim le touchent… et tous les autres avec. Elle lui tend la main…

Le soleil est sur le point de se lever. Seuls dans leurs cockpits, Wolf et Grey n’ont presque pas parlé. Ce sera bientôt la fin pourtant, et Wolf a encore des choses sur le cœur. Et c’est pourtant Grey qui prend la parole, parlant des derniers mots du capitaine Khan et des passes droits qui lui auraient été accordés par Wolf. Et c’est avec beaucoup de maladresse que l’aristocrate, peu habituée à fréquenter ses inférieurs lui avoue son amour. Les deux cockpits s’ouvrent et alors que les premières lueurs s’annoncent, que le ciel s’éclaircit, ils se retrouvent au pied de la brèche pour un moment d’intimité.

Quelques heures plus tard, alors que les rayons du soleil courent sur les terres stériles entourant la brèche, deux silhouettes gigantesques émergent du Continuum Zero: Kim et Grey se tiennent la main. La voie de la paix semble avoir été prise….

Mon avis

Une partie excellente, avec des joueurs super pro actifs. Je m’en suis tenu au credo de Lady Blackbird, je n’ai fait que poser des questions et tendre deux ou trois pièges. A vingt minutes de la fin de session, je n’avais encore aucune idée de comment cela allait se terminer. Et ce fut extrêmement surprenant que de terminer sur un espoir de paix! La faute aux joueurs de Kim, et surtout de Grey, qui ont beaucoup donnés tous deux lors de cette session, à la fois dans leur relation, qu’ils ont su réinventer, mais aussi, pour Grey, dans la description du Continuum Zero et la manière dont il a réussi à faire évoluer son personnage. Très émouvant, très fort. Il y avait malheureusement un peu moins de place pour Wolf et Crush, en partie parce que je n’ai pas été au top sur la scène du Conseil, qui aurait du les mettre plus en avant, mais leurs actions à ce moment ont été décisives quant à la résolution de l’intrigue politique. Et ils ont eu la concrétisation de leur histoire d’amour, ce qui était très chouette aussi.

D’une manière générale, en dehors des questions pour faire avancer l’intrigue, j’ai passé beaucoup de temps à interroger les joueurs sur le ressenti de leurs personnages, par rapport à eux ou les uns les autres. D’autre part, j’ai proposé à plusieurs reprises des temps pour qu’ils puissent mettre en valeur leurs robots, dans le plus pur style des animes de Mécha. D’où la sortie du hangar notamment.

Bref, un super moment qui me confirme que mon reskin est jouable modulo deux ou trois petites précisions sur les feuilles de personnages. Un fois ceci terminé, je le mettrai en ligne sur le site.

Publicités

Une réflexion sur “Neon genesis blackbird 3

  1. Ping : Neon Genesis Blackbird 1 et 2 – La Partie du lundi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s