[Tales from the Loop – 2.2 : Purée et poésie]

smoke.jpg

Personnages

Niklas Blomqvist (Détective 3 / Mentaliste 2 / Weirdo 1)
Alexei Thornberg (Ninja 3 / Rebelle 2 / Geek 1)

Satra — Centre pour jeunes délinquants — Lundi 18 janvier 1988 — Après-midi (suite)
Alexei et Niklas sortent de leur entretien avec Hagen. Niklas a envie d’enquêter sur l’accident de Stephensen ; Alexei n’a pas envie de balancer leurs camarades, il a plutôt envie de savoir ce qui se trame au garage ; il élabore un plan pour communiquer avec le pensionnaire du garage en dissimulant un mot dans le plateau de nourriture.
Avant de retourner à leurs activités, les kids font un tour autour du garage. Le garde fume devant la porte principale ; avisant une lucarne crasseuse sur la façade arrière, Niklas fait la courte échelle à Alexei pour qu’il puisse regarder à l’intérieur : la lucarne donne sur un couloir de service qui sépare le garage en deux. Le garde rentre alors qu’Alexei est encore à la fenêtre ; Alexei redescend précipitamment mais pas assez vite (Ninja => 2 qualités pour 3 attendues). Le garde rapplique et leur ordonne de dégager ; il les aura à l’œil désormais.
De retour aux réserves, Alexei demande une clope à Grande gueule (il veut en mettre de côté pour faire semblant de fumer si le garde les surprend à nouveau). La blonde lui propose de venir fumer avec eux ce soir.
Niklas retourne auprès de Pucelle qui lit un roman de science-fiction (Asimov). Niklas se met à côté d’elle pour lire aussi ; il constate qu’elle reste fixée plus de dix minutes sur la même page. Niklas l’interroge sur le roman ; Pucelle est passionnée par l’histoire mettant en scène des robots humanoïdes, elle demande à Niklas s’il en a déjà vu. Niklas lui parle de ce qui s’est passé au Moon Diner ; Pucelle est fascinée ; près d’eux, Bavard écoute en silence. Pucelle reprend sa lecture et change de page ; Niklas est rassuré. Jeppe, l’éducateur post-hippie, les rejoint et les charrie un peu car ils lisent au lieu de travailler. Il s’assoit néanmoins à côté de Niklas et engage la conversation ; la discussion, avec l’aide de Pucelle, dévie sur les robots tueurs et le Moon Diner, puis sur la haine de Niklas pour Riksenergi, les américains et le système ; Jeppe modère les propos de Niklas : la Suède c’est cool. Niklas lui pose des questions sur le Centre ; Jeppe est arrivé en septembre et confirme le manque de moyens du Centre, ce qui explique la baisse de pensionnaires et d’éducateurs. Niklas lui demande ce qui arrivé à Stephensen ; Jeppe parle d’une chute dans l’escalier lors de la fête de Noël (réunissant employés et pensionnaires — hors garage), qu’il attribue à un “verre de trop” — lui-même est parti tôt de la fête, il n’en sait pas beaucoup plus. Dalby lui a dit que c’était grave et que Stephensen serait remplacé. Jeppe conclut en demandant à Niklas s’il a des idées d’activités, des choses qu’ils aiment ; Niklas parle des livres ; Jeppe s’emballe aussitôt pour l’idée d’un club de lecture qui enchantera sans aucun doute les autres pensionnaires…
Pendant ce temps, Alexei est convoqué pour le coup de téléphone avec sa mère. Dalby reste présent, nonchalant, pendant l’entretien. Alexei demande des nouvelles de son père ; sa mère parle de la fille Endresen qui est toujours manquante, elle reproche à son mari d’être têtu et de ne rien vouloir donner comme informations — il a forcément des informations de son passé russe à monnayer. Elle dit que son mari lui a causé du tort avec ses affaires et qu’elle doit faire profil bas, elle a des prêts à payer. Alexei lui reproche d’être du côté de Riksenergi, lui dit de vendre son vélo et raccroche. Dalby est surpris de la tournure du coup de fil et essaye de parler avec Alexei. Le rebelle préfère se plaindre du psychologue religieux. Dalby lui dit qu’il faut apprendre à respecter ses supérieurs même si on ne les aime pas. Alexei demande à ce que la prochaine fois il puisse parler à sa grand mère maternelle ; Dalby en parlera à sa mère. Dalby lui dit que son séjour va bien se passer et qu’il sortira plus tôt s’il se comporte correctement ; Dalby trouve que les pensionnaires forment un bon groupe, Gade (Jeppe) est content d’eux. Alexei demande ce qu’il en est du garage ; Dalby répond qu’il est réservé à des pensionnaires qu’on ne veut pas mélanger.

Soirée
À 17h, Hagen part (avec sa voiture personnelle). À 18h, Jeppe et les gardes partent (en van puis en ferry) ; ils sont remplacés par les deux gardes de nuit, Ingharr (austère, demande toujours le silence même quand tout est silencieux) et Booth (le nerveux qui joue avec son revolver). Les pensionnaires prennent leur repas (une soupe de pomme de terre) en silence.
À 19h, Niklas s’installe devant la télé, dans la salle commune, aux côtés de Mara. Afin de détourner l’attention d’Ingharr, il met une chaîne qui va intéresser le garde (Détective => réussite critique sur l’objectif => nouvelle phrase : les gardes sont faciles à berner), puis il questionne Mara à propos d’Hoder. Mara se plaint d’abord de l’infidélité d’Hoder (il l’a trompée avec sa cousine), puis détaille leurs activités avec les enfants de Malaren : lui et Mara (et Taggen) étaient jeunes, ils ne faisaient surtout que participer à des réunions pour écouter des discours écologiques anti-Loop, et pour servir de guetteurs lors d’opérations de sabotage mineures ; puis, alors qu’ils ne sortaient déjà plus ensemble, Hoder s’est fâché avec son père (qui voulait l’enrôler dans Riksenergi) et a insisté pour faire partie d’une mission périlleuse de sabotage dans un tunnel désaffecté de the Loop ; Mara ne sait pas exactement ce qu’il s’est passé, mais seule Lisa est revenue de la mission, annonçant que tous les autres avaient disparu. Mara semble honnête et ne rien cacher à Niklas. Elle n’en sait pas plus sur les Enfants de Malaren, elle ne sait pas comment ils sont organisés ; Taggen lui a dit essayé d’infiltrer une “cellule” des enfants à Stockholm pour retrouver la trace de Lisa pour Alexei. Niklas parle de l’état de santé de son père ; Mara confirme, elle se souvient de discours du professeur sur les effets néfastes sur la santé de the Loop.
De son côté, Alexei rejoint une partie des fumeurs derrière la chaufferie. Dehors, les spots fixés aux bâtiments créent quelques maigres zones lumineuses (sauf devant le garage où l’entrée est largement illuminée) ; des réverbères hors d’usage ponctuent la cour d’ombres filiformes (Casseur prétend qu’il pourrait les réparer). Bob fait tourner des cigarettes qu’il a lui-même roulées. Alexei fume sa première cigarette (Rebelle => 1 qualité pour 5 attendues) et tousse comme un malade. Grande gueule le chahute gentiment. Pour faire la conversation, Alexei parle de Stephensen ; Grande gueule pense qu’il est mort, elle est contente, il arrêtera de la mater. Alexei demande à Bob si ça va mieux ; il répond que oui, c’était juste une indigestion.
Vers 20h, lors des préparatifs pour le coucher, Alexei approche Bavard et pose des questions sur la visite médicale. Bavard est peu loquace, il parle d’une prise de sang, de tests de QI, de trucs comme fait un médecin — rien d’anormal pour lui. Alexei s’inquiète de la fréquence de ces visites ; Bavard dit qu’il y a la visite mensuelle à l’infirmerie, et parfois une visite approfondie, comme aujourd’hui, à l’étage. Alexei essaye de sympathiser et demande ce que font ses parents. Bavard retombe dans le mutisme et s’éloigne.
Avec Ingharr aux commandes, les pensionnaires sont couchés avant l’heure officielle (20h30).

Mardi 19 janvier
Alexei a beaucoup de projets en tête, il veut : préparer un mot pour le pensionnaire du garage (”Salut. T’es qui ? Réponds de la même manière. Sinon encoche sur couteau. 1 oui. 2 non. Ça va ?”) ; demander une clope à Bob et trouver des allumettes ; discuter avec Mara des visites médicales ; construire une radio pour pirater les talkies des gardes.
Niklas veut continuer d’enquêter sur Stephensen. Il approche Bob dans la journée. D’après Bob, Stephensen est vieux jeu, mais cool (au sens pas sur le dos des ados), et s’intéresse aux filles. Il n’a rien vu à la fête de Noël mais c’était cool. Il demande à Niklas pourquoi cela l’intéresse. Niklas prétexte l’ennui. Bob est amusé par “Cachotier”..
Niklas interroge ensuite Grande gueule. Elle pense que Stephensen a dû aller boire dans son coin dans le bâtiment administratif (la fête de Noël se déroulait dans la salle commune) et est tombé dans l’escalier. De son côté, elle a volé une bouteille et a picolé avec Casseur et Joli cœur (seuls les employés avaient le droit de boire de l’alcool).
Alexei approche Mara et lui parle des visites médicales du Naab. Mara ne connaît pas le Naab, mais peu importe le nom, toutes ces sociétés dépendent de Riksenergi. Alexei demande des détails sur les visites. Mara esquive, parle de “tests” ; cela ne semble pas l’intéresser d’en parler davantage.
À l’atelier, Alexei réalise qu’il ne réussira pas à fabriquer une radio tout seul. Entre Casseur et Tueur, il prévoit de demander de l’aide à Tueur. Il approche le grand pensionnaire. Tueur lui montre volontiers ce qu’il bricole, parle de motos ; il lui parle aussi de Stephensen, il était là quand le corps a été trouvé, avec Dalby, Brian et Thurston — pour lui Stephensen a pris des coups, il y a eu bagarre.

Mercredi 20 janvier
Alexei planque le mot pour le pensionnaire du garage dans la purée. Au retour du plateau, il manque le couteau (et c’est tout). Alexei est un peu déçu mais va surveiller les retours de plateau les prochains jours.
Niklas interroge Joli cœur sur Stephensen. Le sportif frime et prétend qu’il a dit à Stephensen de se calmer et d’arrêter de mater Grande gueule. Pour voir sa réaction, Niklas l’accuse d’avoir frappé Stephensen ; Joli cœur ne comprend pas les accusations de Niklas, Niklas se convainc de son innocence (Mentaliste => 3 qualités pour 1 attendue). Joli cœur pense que c’est Tueur le coupable.
Jeppe annonce une ballade mercredi prochain. Niklas et Alexei se réjouissent de pouvoir sortir.
Niklas parle avec Pucelle de Stephensen. La rouquine s’ennuyait avec cet éducateur. Le soir de la fête, elle l’a vu partir dans le bâtiment central dès le début de la soirée. À part ça, il ne l’embêtait pas spécialement.
Niklas termine avec Casseur qui s’étend sur les méfaits de Riksenergi (Niklas évite de mentionner son père). Casseur se plaint des expropriations, du mépris de Riksenergi pour les locaux… Concernant Stephensen, c’était un éducateur taciturne. Le soir de la fête, Casseur n’a rien vu, il prétend avoir volé une bouteille et avoir bu avec Grande gueule et Joli cœur.
Lors du coucher, dans le couloir du dortoir, Thurston s’en prend à Pucelle qui trimballe avec elle le roman d’Asimov. Il semble prêt à la frapper. Pucelle reste tétanisée. Niklas intervient et la convainc de lui donner le livre (Mentaliste => 3 qualités pour 3 attendues). Thurston accompagne Niklas dans la salle commune. Alexei essaye d’alerter l’autre garde, Piotr (un russe qui ne parle pas suédois) que Niklas est en danger, mais le russe ne veut rien entendre. À la salle commune, Thurston reproche à Niklas d’avoir voulu faire le malin, et lui donne un bon coup de matraque dans les côtes. Il avertit Niklas : “Ne te mets plus sur mon chemin”.

Jeudi 21 janvier
Dalby présente la remplaçante de Stephensen : Melle Carine Bech, la quarantaine passée, cheveux gris, ancienne professeur de français qui a décidé de s’investir auprès de jeunes en difficulté. Bech fait un bref discours, ponctué par des coups de canne sur le sol, et va mettre en place les ateliers de lecture proposés malgré lui par Niklas. Dès aujourd’hui, elle fait participer Bavard, Niklas, Alexei, Joli cœur et Grande gueule à un atelier de poésie. Bavard a du mal, mais Grande gueule déclame plutôt bien.
Niklas a un rendez-vous avec une psychologue : il s’agit de Melle Mellig de Riksenergi, une jeune blonde séduisante déjà en charge de son père et que Niklas avait croisé à l’hôpital de Stockholm. Niklas la provoque d’emblée, il n’a rien à faire dans ce centre. Mellig est plutôt d’accord et tente de lui faire comprendre que la vie est parfois injuste. Elle prétend qu’elle va faire son possible pour écourter son séjour à 3 mois. Elle s’inquiète de problèmes au centre ; Niklas se plaint des gardes ; Mellig compatit, le centre est une voie de garage. Niklas est inquiet pour son père ; Mellig parle de burn-out, que son père se sent responsable de la disparition d’Hoder, qu’il se disputait souvent avec sa femme, qu’il a besoin de se reconstruire. Mellig interroge Niklas à propos de la disparition de son frère : sait-il quelque chose ? Niklas ment difficilement et Mellig s’en rend compte ; Niklas cède et parle des enfants de Malaren. Mellig s’intéresse et demande à Niklas toute information sur ce groupe, elle peut l’aider à obtenir des informations. Niklas tente de deviner les intentions de la psychologue (Mentaliste => 4 qualités + 1 mental pour 5 attendues) : il comprend qu’il a éveillé son intérêt avec la mention aux enfants de Malaren ; cet intérêt est à double tranchant, la psychologue peut l’aider à avoir des informations sur les enfants, mais elle le fera avant tout pour son intérêt personnel.

Vendredi 22 janvier
Alexei traine autour du garage, un peu dépité. Au repas du midi, le plateau revient avec des marques sur le couteau. Il les montre à Niklas (Détective => 4 qualités pour 3 attendues) qui devine qu’il s’agit de la lettre “J” en morse. Alexei planque le couteau. Les kids réfléchissent à la suite du plan : ils comptent planquer une mine de crayon dans un prochain plateau. Niklas délaisse l’enquête sur Stephensen pour s’intéresser davantage au garage.
Les kids réfléchissent aussi à la possibilité de s’infiltrer un soir dans le bureau du directeur (ou dans la pièce où a lieu la visite médicale du Naab). Ce n’est pas urgent, mais ils restent vigilants et guettent une ouverture. Peut-être devront-ils s’allier un complice parmi les autres pensionnaires.
En cette fin de troisième semaine, Alexei partage ses pensées entre le garage, le fric du directeur et le Naab ; Niklas, entre le garage et l’affaire Stephensen.

Samedi 23 janvier
Au petit matin, les pensionnaires découvrent le Centre recouvert de neige…
Crédits illustration : Tales from the Loop — Simon Stalenhag — http://www.simonstalenhag.se/

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s