[Tales from the Loop – 2.6 : Hägerstalund Tower (β)]

tower

Personnages

Niklas Blomqvist (Détective 3 / Mentaliste 2 / Weirdo 1)
Alexei Thornberg (Ninja 3 / Rebelle 2 / Geek 1)

Hägerstalund Tower — Semaine du dimanche 7 février 1988
Niklas et Alexei, ainsi que plusieurs autres pensionnaires enfuis du Centre, trouvent refuge dans un grand squat des Enfants de Malaren à Hägerstalund Tower, l’une des douze cités verticales construites à la fin des années 60 autour du lac Malaren. Hägerstalund Tower est située à une dizaine de kilomètres au nord de Stockholm ; elle est desservie par le métro. Elle comprend 1 500 appartements ; le rez-de-chaussée regroupe la station de métro, une bibliothèque, des écoles, un centre de soins et des boutiques. La tour est surmontée d’un château d’eau. Les kids pourront également constater qu’Hägerstalund Tower est un lieu privilégié de suicide. Les Enfants ont apparemment réussi à prendre possession, d’une façon ou d’une autre, d’une enfilade d’une vingtaine d’appartements isolés (un fond de couloir) dans un étage élevé. L’endroit sert de lieu de rassemblement pour la “cellule” de Stockholm, de lieu de passage, de squats… Niklas et Alexei se voient attribués un appartement avec Tueur et Pucelle — on leur fait bien comprendre que c’est temporaire. Ils peuvent y croiser ponctuellement plusieurs meneurs des Enfants :
Lisa Tengby, une jolie blonde charismatique d’une vingtaine d’années, qui semble diriger la cellule principale de Stockholm (même s’il n’y a pas de hiérarchie officielle parmi les Enfants) ; Niklas et Alexei l’avaient croisée à l’automne dans un bus (réalité α).
Jacques de Montmarin, qui avait enfermé Niklas à la bibliothèque dans la réalité α ; 18 ans, yeux gris, cicatrice au visage ; parmi les plus âgés des enfants, il fait partie de la “garde rapprochée” de Lisa ; ses parents, d’origine française, travaille à Riksenergi.
Hermann Piehl, croisé également à la bibliothèque dans la réalité α ; blond-roux, avec une légère barbe, il semble plus posé et inspire plus confiance aux kids que Jacques.
Alexei retrouve également Taggen, qui est ravie de le revoir (dans cette réalité, les kids ont aussi rendu service à Taggen en se débarrassant de Peter Mansson). Elle est de passage au squat, elle semble plus y venir par ennui que par conviction.
Hoder, blessé, a été soigné dans un appartement/clinique et se repose dans un appartement de convalescence. Charlie 9 est fébrile mais ça va ; les rumeurs confirment rapidement qu’il a été “pucé” (à la nuque, comme Per Ang). Niklas a le bras gauche en écharpe.
Mara et Roxy traînent aussi au squat quelques temps.
Du côté du Naab, les informations officielles font mention d’un incendie accidentel ; les pensionnaires ont été soit libérés, soit recasés dans d’autres centres sur Stockholm (c’est le cas d’Ada qui avait suivi le plan et était restée au Centre après l’assaut). Des premiers pensionnaires rentrent chez eux dans la semaine sans encombre ; il semble que le Centre ait informé leurs parents qu’ils avaient fui pendant l’incendie et que leur peine avait été allégée en conséquence. Alexei et Niklas peuvent retourner chez leurs parents, mais ils préfèrent pour l’instant rester au squat, se fixant pour objectif de retourner rapidement dans leur réalité (Niklas prend les informations nécessaires pour retrouver les Enfants dans la réalité α et veut aller aux États-Unis retrouver son frère).
Niklas a feuilleté les dossiers qu’il a volés ; il ne voit rien de notable dans le sien ; il prend note des adresses de Bavard et du disparu qui avait été opéré ; il constate que Roxy est une pensionnaire sous “privilège du Naab” (comme Alexei) et qu’elle n’a pas d’adresse connue.
Une nuit de milieu de semaine, Niklas et Alexei feront le même rêve inquiétant : une ombre se tient dans l’angle de la pièce et “avance vers le rêveur sans avancer”.
Alexei profite du métro pour aller rendre visite à Grimhilda, sa grand-mère, à son cabinet. Celle-ci fait entrer Alexei en pleurant ; elle était très inquiète et appelle aussitôt sa fille pour la prévenir ; Alexei échange quelques mots avec sa mère au téléphone, mais toujours agacé qu’elle ne soutienne pas davantage son père, il finit par raccrocher ; il embrouille sa grand-mère et part sans plus attendre. Il rappellera sa mère dans la semaine pour lui dire de ne pas s’inquiéter ; mais elle est désespérée, se raccroche à Olivia qui doit lui trouver un nouveau poste ; quant à Boris elle n’a aucun doute sur le fait qu’il soit expulsé quand ils lui auront soutiré toutes les informations possibles.
Alexei décide de tout raconter à Roxy pour voir sa réaction : la réalité α, Wagner, Bastlagnö, le Nibelungen, le meurtre de Léna. Roxy semble le croire à moitié mais se montre intéressée par l’histoire du rebelle. Alexei pense que Roxy ment quand elle dit ne pas connaître Wagner, mais comprend que cette Roxy est bien différente de celle qu’ils ont rencontrée à Bastlagnö.
Alexei téléphone aux parents de Bavard : ils sont inquiets, Lukas a disparu depuis l’incendie. Alexei essaye de les rassurer (“tous les autres sont rentrés”) et raccroche. Alexei en parle à Hermann, lui dit que le Naab s’intéresse à Bavard ; Hermann va faire passer la description de Bavard à d’autres cellules pour voir s’il est détenu ailleurs ou s’il erre encore sur Adelsö.
De son côté, Niklas rend visite à Hoder, sous la surveillance de Lisa. Hoder semble se remettre ; il n’est pas pressé de rentrer à la maison et s’énerve à propos de son beau-père. Niklas mentionne les morts lors de l’assaut (peut-être Léna ?), Hoder s’en réjouit, mais Lisa le sermonne, il a désobéi et nui à la cause des Enfants en emmenant une arme avec lui. En sortant, Niklas essaye de sonder Lisa à propos d’accidents (comme lors du sabotage qui a mené à la disparition d’Hoder dans la réalité α) ; Lisa est perturbée par la mention d’accident et lui accorde que cela peut arriver. Alexei informe Lisa que l’un des pensionnaires, Popeye, a été tué par un garde.
Niklas fait le tour des Enfants qui traînent au squat à la recherche de phénomènes étranges, mais n’apprend rien d’intéressant. Alexei passe son temps libre avec un paquet de cartes en essayant de se concentrer pour trouver les cœurs. Il finit par comprendre que cela ne sert à rien, que les cartes du Naab devaient être spéciales.
Enfin, Niklas et Alexei essayent, un soir qu’ils sont seuls dans l’appartement, de sortir la pierre runique et de se concentrer dessus, pour voir si elle s’illumine à nouveau, voire si elle les ramène dans leur réalité. Niklas (Weirdo => 1 qualité) ne perçoit rien de particulier ; Alexei s’en sort mieux (Rebelle => 4 qualités) et ressent la présence d’une source d’énergie.

Hägerstalund Tower — Samedi 13 février 1988 — 20h00
Soirée spéciale à Hägerstalund Tower en l’honneur des Enfants ayant participé à l’assaut ; près d’une centaine d’Enfants sont présents. Deux appartements, dont le mur de séparation a été abattu, servent de lieu de rassemblement. Une estrade est installée contre le mur du fond ; des photographies du Centre et de l’assaut ont été punaisées sur des panneaux en liège ; des stands attenants proposent des prospectus et des informations sur l’ennemi. L’euphorie gagne les Enfants ; une rumeur se répand : le Professeur serait là ! Alexei et Niklas se dressent sur la pointe de pieds mais difficile d’y voir dans la foule ; Connie se sert contre Niklas, Taggen est proche d’Alexei.
Jacques et Hermann racontent l’assaut (en en rajoutant). Ils citent l’ensemble des participants (Hoder, en fauteuil, et Charlie 9 montent sur l’estrade), valorisent ceux qui comme Niklas et Alexei ont pris le risque d’infiltrer le Centre ; ils détaillent les premiers résultats : le Naab menait une opération (l’opération Valkyrie) de tests et d’opérations chirurgicales sur les détenus ; grâce aux informations volées, les Enfants vont monter un dossier qu’ils transmettront à la presse indépendante. Lisa Tengby prend ensuite la parole ; après avoir félicité à son tour les héros du jour, elle dresse un portait sombre des îles, énumérant les espèces végétales et animales disparues depuis l’installation de The Loop (Niklas qui a un peu bossé sur le sujet constate qu’elle maîtrise son sujet), la reconquête des îles sera longue mais elle est indispensable ; s’appuyant sur la figure de la pieuvre qu’est Riksenergi, elle informe qu’après la tentacule Naab, c’est à la tentacule Lieber-Alta qu’il faut s’attaquer pour les empêcher de mener à bien leur projet de véhicules civils ; des prospectus de désinformation seront distribués à cette occasion dans les stands attenants. Elle rappelle enfin que la pieuvre Riksenergi est la fille de la pieuvre américaine Darpa, difficile à toucher car ses agents sont infiltrés individuellement à des postes clés de Riksenergi.
À la fin de son discours, Lisa rejoint le Professeur autour duquel se masse un attroupement d’Enfants. Alexei et Niklas jouent des coudes pour s’approcher. Le Professeur est un homme d’une quarantaine d’années (ou plus ?), d’origine africaine ; imberbe, svelte, posé, il prend le temps d’écouter un par un les adolescents qui l’abordent et de leur répondre dans un suédois parfait. Au bout d’un moment, Lisa introduit Niklas au Professeur ; Connie est toute chose ; Niklas échange quelques mots sur les dangers de l’assaut ; le Professeur sensibilise Niklas sur le combat que mène les Enfants de Malaren : c’est un combat à long terme, il y aura des blessés, peut-être quelques morts, il y aura des échecs, des déceptions, des emprisonnements… mais il ne faut pas perdre de vue au fil des ans que leur combat est juste et que petit à petit les Enfants réduisent l’emprise de Riksenergi sur les îles Malaren ; il faut garder le cap même dans les moments difficiles qui adviendront. C’est au tour d’Alexei d’être présenté ; le Professeur surprend Alexei en lui parlant de son père, qu’il qualifie de bon et brillant ; il dit à Alexei d’être fier de son père et que Boris ne travaillait pas sur des projets dangereux mais sur des puces médicales utiles. Alexei parle des expériences du Naab et lui demande si cela marche vraiment (sous-entendu les pouvoirs) ; le Professeur lui répond que Oui, mais que Riksenergi joue les apprentis sorciers et que la nature va leur jouer des surprises.
Niklas et Alexei passent le reste de la soirée à glaner des informations sur les autres cellules des Enfants, à toutes fins utiles. Connie reste dormir, Taggen aussi… Mara semble contrariée.

Adelsö — Ferme de Léna Thelin — Lundi 15 février 1988 — 15h22
Niklas et Alexei hésitent sur la suite des opérations ; ils ont besoin d’aide pour utiliser la pierre (pour l’instant, dans les adultes, seule Léna les “croit”) ; ils veulent retrouver Bavard ou demander de l’aide à Roxy ou à un autre Enfant qui aurait des pouvoirs ; Alexei veut aussi retourner aux tumulus.
Finalement ils se décident d’abord pour mener une expédition à la ferme de Léna Thelin, à la fois pour vérifier si Léna y est retournée et par curiosité pour voir ce qu’il s’y passe dans cette réalité. Ils ont embrigadé Tueur, prétextant qu’ils veulent aller fouiller dans une planque d’une scientifique du Naab et qu’il risque d’y avoir des robots de défense ; pour faire face aux robots, ils embarquent un autre Enfant, Mattias, 16 ans, qui s’y connaît en robotique. Ils partent sur les motos de Tueur et Mattias.
Ils planquent les motos à proximité de la ferme, et s’approchent discrètement (Alexei, Ninja => 5 qualités). L’organisation en fer à cheval des bâtiments est la même ; ils observent l’activité : des robots vont et viennent entre les différentes remises, notamment Yin et Yang le robot blanc humanoïde et le robot noir cubique que les kids avaient affrontés dans la réalité α. Ils attendent dans le froid. De la fumée sort de la cheminée ; Alexei croit discerner une ombre derrière la fenêtre du salon. Alexei et Niklas se décident pour aller toquer à la porte de derrière, Tueur ne comprend pas leur plan et les suit ; Mattias s’approche pour observer les robots.
La porte de derrière s’ouvre et Wagner les accueille. Il n’est guère différent de celui qu’ils ont combattu, si ce n’est qu’il se montre aimable. Les kids lui demandent si Léna, Isaac, Gunnar sont là ; Wagner répond par la négative : Léna n’est pas revenue depuis l’incendie au Centre, Isaac n’est plus son assistant, et Gunnar est “jaloux”. Les kids lui apprennent que Léna a été enlevée par Booth, un garde du centre. Wagner enregistre l’information et les en remercie. Les kids insistent pour entrer, Wagner leur propose poliment un thé ; Tueur ne comprend rien.
Wagner installent Niklas, Alexei et Tueur à une table du salon/bureau/atelier et part préparer les boissons à la cuisine. Alexei s’éclipse pour aller jeter un œil à l’étage (il est inutilisé comme dans α) ; Niklas feuillette les dossiers qui traînent (Détective => 3 qualités), manifestement Léna, assistée de Wagner, travaille sur la prise de contrôle de robots à distance, mais le projet ne semble pas aussi avancé qu’en α. Wagner les rejoint et discute poliment autour du thé. Devant les questions des kids, Wagner leur propose de leur montrer des robots sur lesquels il travaille, et il les conduit à l’atelier ; Mattias les rejoint et pose plein de questions sur la re-programmation de robots ; tout cela n’a rien d’extraordinaire pour Niklas et Alexei qui commencent à s’ennuyer.
Soudain, un vaisseau se pose au centre de la cour ; Olivia Martinez, escortée de deux agents de sécurité, en sortent. Olivia s’étonne poliment de trouver Alexei ici alors que sa mère est inquiète ; elle le remercie pour les informations sur Léna ; cependant elle doit l’emmener. Alexei essaye d’échapper aux gardes (Rebelle => 1 qualité) mais ils le soulèvent d’une main et l’embarquent dans le vaisseau. Tueur ne comprend définitivement pas l’objectif de cette expédition ; il dit à Niklas qu’il faut arrêter de faire le “cachottier” s’il veut arriver à ses fins.

Munsö — Naab — Bureau d’Olivia Martinez — Lundi 15 février 1988 — 17h31
Alexei retrouve sa mère, qui lui fait un gros câlin. Alexei est furieux, il s’en prend à Olivia, qui reste stoïque, limite amusée ; la mère d’Alexei ne sait plus où se mettre. Alexei se plaint de l’opération de Charlie 9 ; Olivia lui répond que cette opération était inappropriée, qu’elle l’avait interdite. Alexei se lâche, la traite de nulle (personne ne lui obéit), les gardes du Centre sont incompétents, le Centre est parti en fumée… Olivia ne cherche pas à contredire Alexei, elle l’informe simplement qu’il est libre et rendu à sa mère.

Stenhamra — Pavillon des Thornberg — Lundi 15 février 1988 — 19h00
Alexei n’a pas décoléré ; il parle à sa mère des méfaits du Naab, de l’implantation de puces sur des enfants (Rebelle => 4 qualités). Sa mère est gênée par l’attitude d’Alexei contre Olivia, mais elle comprend qu’il se passe effectivement des expériences anormales.
Alexei ne compte pas rester ici et s’enfuit dans la nuit, en prenant le soin de brouiller les pistes : il prend des contre-allées, dort dans un abri de jardin, multiplie les bus et les métros à Stockholm, dans le cas où il serait suivi (Rebelle => 2 qualités).

Hägerstalund Tower — Mardi 16 février 1988 — 9h46
Alexei rentre à la planque des Enfants.
Il retrouve Niklas, qui a de nouveau fait le cauchemar avec l’ombre.
Jacques est de passage et les convoque tous les deux ; il leur passe un savon pour l’expédition à Adelsö, ils auraient dû en parler à des “grands” (manifestement Mattias a cafté). Il leur demande de quitter le squat le lendemain matin, de toutes facons ils peuvent rentrer chez eux sans danger.
De retour dans leur chambre, ils trouvent Roxy en grande conversation avec Tueur (celui-ci lui raconte l’expédition). Tueur leur dit que Pucelle et lui vont aussi devoir partir ; il leur file l’adresse d’un cousin où ils pourront le contacter en cas de besoin.
Soudain, une agitation attire tous les Enfants devant l’une des télévisions : un journal d’informations parle de l’incendie au Centre, qualifié maintenant de criminel, et dont les auteurs seraient les Enfants de Malaren ; un journaliste interviewe un ancien pensionnaire, Jakob Klang (Bob) qui confirme que des co-pensionnaires lui avaient affirmé faire partie des Enfants, il se plaint des dégâts et de la fermeture du Centre où ils étaient tous bien traités ; le reportage enchaîne avec des photos d’adolescents disparus et recherchés, dont Fasolt, Niklas et Mara. Niklas et Alexei trouvent le reportage un peu bidon et pensent que les informations n’émanent pas du Naab (qui semblait plutôt gérer la situation discrètement).
Jacques est paniqué, il contacte Lisa ; en retour, Lisa vient et donne l’ordre d’évacuer la planque par précaution. Les Enfants qui squattaient rassemblent leurs affaires. Lisa et Jacques prennent avec eux Hoder, Niklas et Charlie 9 ; deux autres Enfants les accompagnent. Alexei compte retrouver Taggen dans un bar où elle traine souvent (il file l’adresse à Niklas). Hermann lui dit qu’ils n’ont pas trouvé d’informations sur Bavard ; Pucelle, qui faisait son sac à côté d’eux, intervient : elle a vu Booth emmener Bavard la nuit de l’assaut.

Stockholm — Mardi 16 février 1988 — Après-midi
Alexei erre dans Stockholm. Il récupère l’adresse de Booth dans un annuaire : c’est un appartement à Stockholm. Alexei s’y rend : c’est un immeuble pourri, il n’y a pas de lumière à la fenêtre de Booth. Pourtant, quand Alexei sonne à l’interphone une voix lui répond (il n’est pas sûr que ce soit Booth). Alexei préfère s’enfuir.
Il retrouve Taggen à son bar habituel ; elle lui propose de venir dormir avec elle chez un ami.

Banlieue ouvrière de Stockholm — Maison de ville — Soirée
Campagne bourgeoise de Stockholm — Maison isolée — Soirée
Alexei et Niklas trouvent refuge chacun à deux endroits différents.
Alexei squatte avec Taggen chez son ami, Jens, un punk / rocker de 18/20 ans qui possède un beau berger allemand. Alexei dort dans la chambre d’ami avec Taggen.
Le groupe de Lisa (Hoder, Niklas, Jacques, Charlie 9 et deux autres ados) s’installe dans une maison bourgeoise en pleine campagne (probablement une maison secondaire, mais de qui ?). Niklas dort dans la même chambre qu’Hoder.
Le début de nuit est difficile, plein d’incertitudes sur les événements à venir.
Alors qu’il parvient enfin à s’endormir, Alexei est réveillé par les aboiements du chien ; il croit voir une ombre dans le coin de la pièce. Taggen allume et sort voir ce qu’il se passe ; Alexei la suit.
Niklas dort mal également ; il rêve à nouveau de l’ombre qui cette fois représente une menace pour Hoder. Il est réveillé par des cris dans une chambre voisine.
Alexei descend à la suite de Taggen dans le salon ; le chien aboie ; Jens est allongé par terre.
Niklas sort dans le couloir en même temps que Jacques ; Jacques ouvre la porte de la chambre d’où viennent les cris et où dormaient les deux autres ados. L’un des ados est prostré sur son lit ; l’autre est allongé sur le sien, immobile, les bras écartés.
Alexei et Niklas s’approchent : le visage de Jens / le visage de l’ado est comme creusé, dévoré par un animal sauvage ; du sang noir en coule et se répand sur la moquette / le lit.

Crédits illustration : Simon Stalenhag — http://www.simonstalenhag.se/

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s