Wherever I may roam saison 1 – Bloodlust Métal (2)

Les personnages escortent une caravane sur la route des épices. Leur compagnie, le Chagar enragé, leur a fait accepter un contrat avec la famille Quraishi, l’une des plus grandes familles Bathra, détentrice de la bague Del’djanir. La caravane, revenant des plantations d’épice de la famille, est dirigée par le prince Zuhair ab’al Quraishi isn Del’djanir, un Porteur. Il porte son Arme, Dark Candle, un gigantesque cimeterre à deux mains à la lame d’acier aussi noire que l’obsidienne, dans son dos. Zuhair est un individu sympathique, très loin dans l’ordre d’héritage, d’autant plus qu’il est le fils d’une concubine Tarek du chef de famille. C’est un bon compagnon, assez magnificent mais jamais méprisant.

Philippe et Nadja, voyant quelques reflets dorés dansant sur le sable pensent d’abord à un mirage, mais des flèches commencent à fuser. La caravane se défend contre des brigands qui parviennent à rester presque invisibles. Une bonne tactique, ainsi que l’aide de l’Arme les mettent en déroute, mais Zuhair a pris une mauvaise flèche. Crassus le soigne.

La caravane arrive finalement à bon port. Zuhair remercie les personnages sur le parvis du palais de la famille Quraishi

Les personnages reprennent conscience…

Lire la suite

Publicités

Wherever I may Roam Saison 1 – Bloodlust Metal (1)

Intention:

Wherever I may Roam est une campagne au très long cours pour l’excellent  Bloodlust Metal (édité par John Doe),  pas encore terminée. Le groupe a joué deux saisons de 10 sessions chacune, et il reste encore pas mal de choses à régler pour terminer la campagne. L’action se situe majoritairement dans les Feux d’Hélès, le sud de l’Hégémone vorozion et la Nation batranobane et raconte les événements qui déclencheront la guerre civile entre les grandes familles Bathra, donc un peu avant la période proposée dans le livre de base. Comme on devrait bientôt reprendre le jeu, voire lancer un « spin-of »  (et faire des comptes-rendus), autant faire un récapitulatif rapide de ce qui s’est déjà joué.

Lire la suite