Récit véridique et naturel d’une expédition pelletière en territoire iroquois par des colons de la Nouvelle-France

7._coureurs_des_bois_-_fore_t_du_manitoba_en_1882_-_bibliothe_que_et_archives_canada

Hier c’étaient les retrouvailles avec une de mes tables historiques. L’éloignement géographique et le manque de disponibilités ont eu raison de notre groupe de joueurs. Il nous arrive encore de nous croiser parfois, mais avec rarement le temps de lancer quoi que ce soit. Hier, donc, c’était la première fois depuis un an et demi que nous avions la possibilité de nous retrouver avec l’objectif de fêter le prochain départ au Québec de l’une d’entre nous. J’en ai donc profité pour sortir ce Récit véridique tout à fait de circonstance et proposer une session rapide.

Le jeu, écrit par Cedric Ferrand, Steve Jakoubovitch et Kalysto, est paru dans le numéro 18 de Casus Belli et tient une quinzaine de pages. Il propose de raconter comment une expédition part à la recherche de peaux de castor au fin fond du Québec. L’idée étant de jouer un groupe de colons et les tensions inhérentes au voyage. Le jeu est sans MJ, le partage de la parole est régi de manière très simple et l’histoire construite en actes imposés pour permettre de mieux guider la fiction. On ne joue donc pas pour savoir ce qui va se passer (pas tout-à-fait dirons-nous), mais plutôt pour savoir comment ça s’est passé. La résolution des conflits s’opère par une mécanique simple: un bol avec 50 jetons est placé au centre de la table qui représente la force de cohésion du groupe; un système de pioche et de surenchère permet de savoir qui remporte les affrontements. Bien sûr plus on pioche et plus le groupe s’auto-détruit, pouvant conduire à des situations fâcheuses en cours de partie. Aucune préparation n’est nécessaire, on peut lire le jeu et s’y lancer direct.

Lire la suite