Une autre Spada Rossa – Aventures dans le Consulat HS1

Nous avons déjà eu l’occasion à de nombreuses reprises de vous raconter les aventures de la Spada Rossa. Cette petite école d’escrime négligée, dirigée par le vieux maître Erardo Rizzi est en train d’entrer progressivement dans la légende de la ville de Bracce. Peu se souviennent d’un temps, avant la Guerre, où la Spada Rossa était une école reconnue qui enseignait un style recherché. Que sont devenus les autres maîtres ? Pourquoi l’école est-elle tombée en déliquescence. Il faut certainement chercher du côté de la volatilité des modes. Et pourtant, si l’hôtel de l’école tombe en ruines à Bracce, il reste des lieux dans le Consulat où l’on n’a pas oublié ce que l’on devait à cette école. Jetons désormais un œil à la ville de Cibari et à ce qui s’y est passé ces dernières semaines.

 cibari

  Lire la suite

Publicités

L’odeur des marécages – Aventures dans le Consulat 9

La suite des aventures de la Spada Rossa. Nous avions laissé Vittoria en pleine tentative d’infiltration dans l’Astragale alors qu’Andrea, par des moyens plus civilisés, avait déjà découvert les informations nécessaires. Ciro et Lucio, quant à eux, avaient mystérieusement quitté la scène pour vaquer à d’obscures occupations…

ufficio
Ufficio, la perle des marais

Lire la suite

Les compromissions de Ciro Passeri -Aventures dans le Consulat 8

Retour dans le Dedecaedre, le monde inventé par Nicolas « Snorri » Dessaux, et une fois de plus dans le Consulat, version fantastique et fantasmée d’une Italie de la Renaissance propice aux intrigues et aux combats flamboyants. Et l’on retrouve une fois de plus les bretteurs de la Spada Rossa [Le lecteur nouveau trouvera le dramatis personae et quelques explications en suivant ce lien], engagés dans la poursuite des assassins de leur ami Livio Scorta [Le début de l’histoire est par ici]. Après les avoir identifiés et avoir rendu un service à la famille Baldo, les voici devant plusieurs dilemmes. La partie est aussi l’occasion de découvrir encore un peu plus profondément les mécaniques qui régissent la vie politique de Bracce, et les jeux d’influence entre les grandes familles. Aussi brusquement qu’il avait disparu, Ciro Passeri, un membre de leur équipe réapparait avec une histoire qu’il semble avoir du mal à avouer. Joie des coïncidences, quand l’absence et le retour d’un joueur influent gravement sur le scénario.

PHO8089ce2e-0761-11e4-ac4e-cf28d9f41de8-805x453
Dans la salle de l’Astragale, bellâtres et jeunes prodiges rivalisent pour essayer d’impressionner Sanella Baldo

Lire la suite

D’un proche qui a fait le grand voyage et de ce qui en résulta – Aventures dans le Consulat 5

1278px-The_Wounded_Man
Portrait de Livio Sangio par Dapertutto. Selon la mode de Bracce, le mort est représenté en dignité, et dans un décor champêtre

Nouvelle session dans le monde du Dodecaedre à la suite de l’école d’escrime La Spada Rossa. Une session assez dense qui fut employée à gérer les suites de la partie précédente. Je le retranscrit en deux posts, la suite ne saurait donc tarder. Lors de la dernière partie, une explosion dans le coeur de Bracce semait la panique dans les plans de nos personnages, et Vittoria avait le malheur de retrouver le corps sans vie de son frère Livio, atrocement brûlé et tailladé. On verra donc ci-dessous si la Spada Rossa préféra la voie de la justice ou celle de la vengeance, et si toute la vérité sur cette affaire fut levée.  Le registre est un peu différent des précédents épisodes, on est plus dans l’enquête et le drama que dans les aventures picaresques…

Lire la suite

D’une expédition oubliée de Charles Darwin en Voïvodja – A red and Pleasant Land meets Into the Odd 1

1book24 copy

Première session d’une courte campagne (ou en tout cas annoncée comme telle) dans l’univers de A Red and Pleasant Land de Zak S., motorisée par le système OSR Into the Odd de Chris MacDowall. Le système est minimaliste: 3 caractéristiques (Force, Dextérité, Volonté) tirées en lançant 3d6 dans l’ordre (une permutation autorisée). Quand on est confronté à un obstacle, on réalise un jet de sauvegarde en lançant 1D20 sous la caractéristique. Les attaques portent automatiquement, on inflige automatiquement les dégâts (et on se les prend donc aussi automatiquement quand c’est le tour de l’adversaire). Pour simuler les blessures, une jauge de souffle qui commence à 1D6 et qui remonte automatiquement après des repos courts. Autant dire que tu entres dans les donjons avec ta bite et ton couteau et que c’est fait pour faire bien mal. 
A Red and Pleasant Land est un univers assez étonnant prévu pour jouer avec des systèmes à l’ancienne. C’est un croisement entre Alice au Pays des merveilles et Dracula. On explore la Voïvodja, univers crépusculaire composé de jardins et de forêts géométriquement organisées où des souverains vampires se mènent des guerres alambiquées et où le nonsense règne en maître. Autant dire une proposition surprenante.

MJ: Capitaine Caverne (les commentaires au fil du compte-rendu sont de lui);

Lire la suite

Le colosse aux pieds d’airain – Chroniques oubliées à Rhadjaban (7)

Reprise de la campagne, bien reposés après l’été!
Objectif de cette reprise: intégrer les trouvailles développées grâce au hack Inflorenza et lancer le premier gros scénario: Le Colosse aux pieds d’airain, de Stephane Bura, tiré de Casus Belli n°97.

Sixième session – Le colosse aux pieds d’airain, première partie

Résumé des joueurs (Toujours J. aux commandes):

Persos:
Meoquanee (AK) : ensorceleuse demi-elfe un tantinet asociale, mais accompagnée d’un petit chat.
Moros (Eugénie) : barbare au grand cœur
Silas (J.) : rôdeur crasseux mais cool, accompagné de la louve Lydia

mais aussi :
Brasidas : voleur trop mystérieux
Nizzard : prêtre de la lumière
Sharid : magicien, producteur d’alcool de luxe
Frère Grégoire : protecteur des petites gens
Salomé : sœur de la douleur novice, veuve du chevalier Argon
Rikel : chevalier d’Airain, ancien second d’Argon
Tanak : tavernier nain
Barbassouche : homme-arbre parfumeur
Maanis : skilkiss du désert
Seltinel : milicien antipathique
Rémigius : infâme crevure

Lire la suite

Wherever I may roam saison 1 – Bloodlust Métal (2)

Les personnages escortent une caravane sur la route des épices. Leur compagnie, le Chagar enragé, leur a fait accepter un contrat avec la famille Quraishi, l’une des plus grandes familles Bathra, détentrice de la bague Del’djanir. La caravane, revenant des plantations d’épice de la famille, est dirigée par le prince Zuhair ab’al Quraishi isn Del’djanir, un Porteur. Il porte son Arme, Dark Candle, un gigantesque cimeterre à deux mains à la lame d’acier aussi noire que l’obsidienne, dans son dos. Zuhair est un individu sympathique, très loin dans l’ordre d’héritage, d’autant plus qu’il est le fils d’une concubine Tarek du chef de famille. C’est un bon compagnon, assez magnificent mais jamais méprisant.

Philippe et Nadja, voyant quelques reflets dorés dansant sur le sable pensent d’abord à un mirage, mais des flèches commencent à fuser. La caravane se défend contre des brigands qui parviennent à rester presque invisibles. Une bonne tactique, ainsi que l’aide de l’Arme les mettent en déroute, mais Zuhair a pris une mauvaise flèche. Crassus le soigne.

La caravane arrive finalement à bon port. Zuhair remercie les personnages sur le parvis du palais de la famille Quraishi

Les personnages reprennent conscience…

Lire la suite